Je ne les comprenais pas…

Classé dans : Non classé | 2
La plupart des filles de mon entourage n’ont pas eu une grossesse vraiment épanouissante, et se sont longtemps épanchée sur mon épaule en me disant que la grossesse était horrible, qu’elles ne voulaient plus jamais vivre cela etc. J’essayais d’être compatissante, mais à vrai dire, je ne les comprenais pas et pire je les trouvais un peu gonflées de venir se plaindre auprès de moi alors que nous n’arrivions pas à avoir d’enfant !
Depuis que je suis enceinte, je dois dire que je les comprends un peu mieux, la grossesse ce n’est pas toujours facile : Il y a les petits maux et les angoisses à gérer. De mon côté, voici les joyeusetés auxquelles je suis confrontée :
D’abord l’hyperémotivité, je pleure devant tout et n’importe quoi. Puis les prises de sang, entre la toxoplasmose et mon rhésus négatif, je suis gâtée ! La fatigue et le sommeil perturbé, mais c’est courant. Il y a les petits soucis glamours : nausées le premier trimestre, constipation, l’envie d’uriner toutes les 2 secondes, les hémorroïdes, les montées de lait (oui oui je fuis de nénés alors que je suis encore loin d’accoucher !!!) et les mycoses, je vous ai fait rêver là non ?! Et enfin le mal de dos et aux côtes (alors pour les côtes, vraiment je ne le comprenais pas et au final je pense que c’est le pire !!!)
Et j’ai peur… J’ai peur de ne pas retrouver mon corps entre les vergetures ( et je ne te parle pas de quelques vergetures, mais d’une cinquantaine malgré les crèmes) et la prise de poids. L’accouchement m’angoisse aussi beaucoup et surtout je suis constamment inquiète au sujet de la santé de son enfant
Malgré tout cela, le corps humain est quand même une machine merveilleuse. Les hormones aidant, je vis dans un monde magique depuis 6 mois : Je rentrais parfois chez moi énervée après une journée compliquée au bureau et comme j’oublie tout, je ne restais pas énervée longtemps. La femme enceinte est centrée uniquement sur son enfant à venir et cela me rend super zen au quotidien puisque rien n’est aussi important que ma princesse ! Et puis quel bonheur d’entendre son bébé au doppler tous les mois, de la voir lors des échographies, je suis toujours trop fière de tout ce qu’elle fait (le pédalo, quand elle met ses bras derrière sa tête en position Club Med etc.). Super fière aussi quand on me dit qu’elle a une excellente vitalité fœtale. Et le top du top, c’est de la sentir bouger toute la journée, des fois elle me fait un peu mal mais j’aime bien quand même, si elle va bien, tout va bien. Parfois elle me chatouille et j’en ris seule comme une niaise ! 

Et puis j’oubliais, c’est quand même super pratique un gros bidon pour poser des choses dessus !!!

Ici les lunettes 3D au ciné !!!

Alors même si je n’ai jamais pensé que la grossesse était indispensable pour être mère, je suis heureuse de vivre la mienne avec toutes ses imperfections. Parfois je râle (Ok souvent même) mais ma grossesse est le plus beau cadeau que la vie m’ait fait. Et je comprends aujourd’hui que c’est le cas également de mes amies…

2 Responses

  1. Bon courage pour supporter tous ces "petits" désagrément, et vivement l'arrivée de ta petite princesse alors 🙂
    Et merci beaucoup pour le commentaire laissé sur mon dernier article bijoux, et bravo, tu as eu le courage de lire mon article jusqu'au bout !!!!
    Bon week-end !

    • Merci 😉

      Et pour l'article, j'ai pas de mérite, j'aime beaucoup tes créations 😉

      Bon week-end à toi aussi.

Laissez un commentaire