Regard sur le terengganu

Classé dans : Non classé | 2
Le Terengganu, comme son voisin le Kelantan, sont des sultanats appartenant à la fédération de Malaisie. Leur particularité est qu’ils sont dominés par le PAS, le Parti Islamique de Malaisie. L’Islam est très visible dans l’ensemble de la Malaisie, mais encore plus dans le Terengganu (ou le Kelantan), la grande majorité des habitants sont musulmans (les chinois ne sont vraiment pas nombreux dans cette partie du pays), les malaises sont toutes voilées et il y a une mosquée à chaque coin de rue. 
Dans les faits, ce que cela changera pour le voyageur non musulman, c’est qu’en dehors des îles, il est très compliqué de se procurer de l’alcool, qu’il sera réveillé par l’Adhan, et en période de Ramadhan, de nombreux commerces sont fermés. En préparant mon voyage, je suis tombée sur plusieurs billets de blogueuses voyageuses se plaignant d’avoir été regardées de travers à cause de leur tenue vestimentaire dans le Terengganu, certaines parlent même de mépris. Je ne remets pas en doute leur parole, s’il y a une chose qui est bien universelle c’est la connerie humaine, mais j’aimerai toutefois nuancer un peu leurs propos, parce que franchement certains récits sont vraiment très loin de ce que j’ai vécu dans cet état !

La notion de pudeur en Islam
Contrairement aux idées reçues, la pudeur dans l’Islam n’est pas qu’une affaire de femme, les hommes aussi sont soumis à certaines règles et n’ont pas le droit de montrer leur corps à partir de leur nombril, jusqu’à leurs genoux. Les musulmanes entre elles, doivent en plus cacher leur poitrine. Ce sont les règles minimum à respecter pour tout musulman. Par ailleurs, le voile a été prescrit aux musulmanes, il n’a jamais été demandé aux non-musulmanes de le porter (dans les mosquées, on vous demandera de vous voiler et d’enfiler une blouse pour les messieurs. Cela n’a rien à voir avec le respect pour le lieu ou une quelconque obligation religieuse, c’est simplement pour ne pas distraire les fidèles qui sont présents pour se recueillir, prier et invoquer Dieu). Les Malais sont très pudiques, d’ailleurs les hommes quittent rarement leur tee-shirt même à la plage. On croise fréquemment dans le Terengganu de jeunes filles chinoises en mini short et débardeur sans qu’elles soient dévisagées (les femmes plus âgées sont assez pudiques et portent au moins un pantacourt avec un tee-shirts ou un chemisier comme sur ce site). La plupart des gens se moquent complétement de la tenue vestimentaire du voisin.

Les étrangers
A mon sens, le pourquoi de ces regards se situe ailleurs. Dans les terres, surtout si vous vous éloignez des jetées et de Kuala Terengganu, il est assez rare de croiser des touristes, à fortiori des européens. Forcément quand vous rentrez dans une épicerie vous êtes un peu l’attraction du jour ! J’ai toujours les bras et les jambes couverts, et pourtant j’ai eu droit aux regards insistants. Et pour ceux qui se poseraient la question de ce que cela change avec la tête voilée, j’ai la réponse : Je suis sortie plusieurs fois des mosquées après mes prières sans retirer mon foulard, les regards étaient toujours aussi insistants !!! Après avoir échanger un « Salaam aleykoum » d’usage, certains venaient me questionner : « Mais tu viens d’où ? Et tu es là pour les vacances ? Mais pourquoi tu viens ici, c’est mieux sur les îles non ?! Ah bon tu trouves que c’est joli ici ?! » Voilà, à chaque fois dans les terres, j’avais droit au même étonnement, que pouvait-on trouver d’intéressant ici ? Et pourtant il est beau leur sultanat, c’est étrange qu’il ne s’en rendent pas compte et qu’il n’y ait pas plus de monde pour venir le voir.

Et l’agressivité ?
Pour ma part, je n’en ai jamais ressenti (après comme je l’ai dit plus haut, il y a des cons de partout, ce n’est pas parce que je ne l’ai pas ressentie qu’elle n’existe pas). Mais il faut avouer que les malaisiens ont une façon de dévisager assez surprenante (et insistante). Après avoir passé 5 minutes à nous observer comme des bêtes curieuses, certains finissaient par nous adresser la parole, c’était toujours de façon très chaleureuse et souriante. Quand nous avons compris que ces regards n’étaient pas synonymes de mépris, si cela nous gênait (parce qu’il faut être honnête c’est soulant quand même), nous leur adressions notre plus grand sourire, ils nous répondaient et arrêtaient de nous regarder (ou engageaient la conversation). Choc culturel en somme…

Alors effectivement, le port du bikini n’est pas vraiment dans les mœurs locales, le Terengganu reste un état très traditionnel et peu habitué aux visiteurs en dehors des îles et de quelques plages du sud de l’état. Les malais peuvent parfois dévisager avec insistance les étrangers, mais dans la grande majorité des cas, ce n’est que de la curiosité et sans malveillance, ne tirons pas de conclusions trop hâtives sur leurs intensions.

var _gaq = _gaq || [];
_gaq.push([‘_setAccount’, ‘UA-36679800-1’]);
_gaq.push([‘_trackPageview’]);

(function() {
var ga = document.createElement(‘script’); ga.type = ‘text/javascript’; ga.async = true;
ga.src = (‘https:’ == document.location.protocol ? ‘https://ssl’ : ‘http://www’) + ‘.google-analytics.com/ga.js’;
var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);
})();

2 Responses

  1. Quel super article! et tes photos sont spendides!

  2. Enfin un article qui relate la réalité ! Bien trop de voyageurs ont des jugements trop hâtifs sur certaines populations locales et voilà l'image que ces dernières véhiculent partout dans le monde ensuite. Malheureusement trop peu de personnes n'osent aller réellement au contact des habitants et ne peuvent donc se faire un réel avis sur les populations… Et surtout, j'observe très souvent un vrai manque d'effort pour s'adapter aux us et coutumes. Qui sont des caractéristiques assez forte dans les régions un peu plus reculées du globe.

Laissez un commentaire