Mixité et bilinguisme

Classé dans : Non classé | 20

Comme vous le savez sans doute, mon mari est d’origine tunisienne. Il est né en France, mais ses parents ne parlaient que tunisien chez eux, grâce à cela il parle parfaitement le tunisien (même s’il le parle comme il y a 30 ans et avec un accent de campagnard, ce qui fait beaucoup rire ses cousins vivant en Tunisie). Je pensais qu’il aurait à cœur de parler à nos enfants dans sa langue maternelle. Lui aussi d’ailleurs, il tient beaucoup à cet héritage et cette part de lui. Ça c’était avant la naissance de Lily J, c’était donc en théorie.

Dans les faits, mon mari n’a jamais beaucoup parlé tunisien à notre fille. Pas l’habitude d’utiliser cette langue chez nous, l’impression de parler seul, de creuser un fossé entre lui et moi, de m’exclure… Je lui ai répété que c’était important qu’elle entende les sonorités arabes toute jeune, que c’était les babillages qui permettaient de pouvoir reproduire un son parfaitement, que ce n’était pas grave pour moi. Il a écouté, mais a continué à peu lui parler arabe. Il a cru qu’en grandissant, interagissant, les choses deviendraient plus naturelles, mais ce n’est pas le cas, les fois où il s’adresse à elle en tunisien restent rarissime, le blocage est plus fort que l’envie. 
Mon mari ne lui parle que rarement tunisien, c’est un fait, mais elle voit régulièrement ses grands-parents, qui eux parlent le plus souvent en tunisien, en particulier sa grand-mère. Ma belle mère ne s’adresse à mes nièces qu’en tunisien quasiment, j’ai cru qu’elle ferait de même avec notre fille. Mais même pas, elle s’adresse à elle principalement en français. Quand je lui demande pourquoi, « elle ne comprend pas le tunisien cette enfant, j’ai envie de parler à ma petite-fille ! », quelque part, elle n’a pas tord !
Mon mari essaie aujourd’hui de « rattraper le coup », mais ce n’est pas facile de changer radicalement ses habitudes, cela lui demande pas mal d’efforts !
 
A 3 ans, ma fille reconnait les sonorités arabes, elle sait quand quelqu’un parle arabe, comprend le sens de quelques phrases et emploie quelques rares mots (Souvent ceux qu’elle entend plus souvent en arabe qu’en français comme « Henna » pour « henné » par exemple). Mais on est bien loin des ambitions que nous avions pour elle. Elle ne sera sans doute pas bilingue comme nous le souhaitions.
Je suis déçue parce que tout se joue les premières années, ce qui aurait été facile toute petite sera plus compliqué plus grande. J’ai l’impression qu’elle passe à côté de quelque chose, une richesse, une partie de ses racines. Sans compter que les enfants parlant deux langues très jeunes ont plus de facilités plus tard pour l’apprentissage des langues étrangères. Mais je ne jette pas la pierre à l’homme, je ne suis pas à sa place et ne sais absolument pas comment j’aurais fait si j’avais été dans une situation similaire.

Et vous, parlez-vous 2 langues à la maison ? Comment gérez-vous le fait que l’un des deux parents ne comprenne ce que l’autre dit à l’enfant ? N’hésitez pas à me raconter votre expérience !

Oui, on a un drapeau tunisien à la maison !
http://wondermomes.fr/

 >> Plus de billets sur le thème du langage:

WonderMômes « c’est quoi ce langage ? » http://www.wondermomes.fr/c-est-quoi-ce-langage

Parent Ultime : Le langage corporel   http://parentultime.com/le_langage_corporel

Creativemumandco: Et voilà ma contribution pour demain !:Notre rendez-vous pour travailler le langage: l’histoire du soir!
http://creativemumandco.com/?p=5110; bonne lecture!

Veux pas : Au même âge, différents niveaux de langage
http://veuxpas.com/2015/09/17/au-meme-age-differents-niveaux-de-langage/

Euphrosyne : Surveille ton langage (http://wp.me/p4qLK6-Dv)

Maman Mammouth : Langage, encourager sans corriger >> http://www.maman-mammouth.com/langage-encourager-sans-corriger/

Une maman, un blog : Du bon blege, une fois : http://unemamanunblog.com/2015/09/17/905/

Coup-double : Moi, Baby Boy, 22 mois, je parle : http://coup-double.com/2015/09/17/moi-baby-boy-22-mois-je-parle/

Papa Blogueur : Mais qui t’as appris ces gros mots ? http://www.papa-blogueur.fr/mais-qui-tas-appris-ces-gros-mots

Ma p’tite tribu : Le langage : http://wp.me/p3o6Bl-19e

Bulles de Plume: L’apprentissage permanent du langage http://bullesdeplume.blogspot.fr/2015/09/lapprentissage-permanent-du-langage.html

Une Pomme dans la Vie: Elargir son vocabulaire http://unepommedanslavie.over-blog.com/2015/09/elargir-son-vocabulaire.html

Fannyfans : le langage de nos enfants http://wp.me/p4l7cL-WJ

Happy Mother : La bienveillance dans le language http://happymother.canalblog.com/archives/2015/09/17/32638841.html

Les 3 petits bretons : https://les3petitsbretons.wordpress.com/2015/09/17/pu-de-bor-de-mer-lesjeudiseducation-2/

Trucs2papas.fr : Jeudis éducation : le langage http://trucs2papas.fr/jeudis-education-le-langage/

Retrouvons-nous sur :

20 Responses

  1. Ca n'est pas simple… Chez nous oui, nous avons deux langues, l'homme étant portugais.
    Même s'il est en France depuis 5 ans, il ne maîtrise pas parfaitement le portugais, donc il me parle souvent dans sa langue (que je comprends, que j'écris et que je serais capable de parler si je faisais un effort ^^) quand il ne sait pas exprimer ce qu'il souhaite en français.
    Avec son fils il alterne, mais le plus souvent lui parle portugais.
    Notre loulou comprend tout, que ce soit en français ou en portugais, cependant, pour le moment il ne préfère les mots français (mais il passe ses journées avec moi, c'est normal).

    Quand nous allons dans la famille de l'homme, ici en France, tout le monde se parle en portugais, donc je pense qu'il est bien imprégné 🙂
    Après il fera seul le choix de parler cette langue ou non, on ne pourra pas l'y forcer…

    Tu sais, cela pourra venir plus tard, quand elle s'intéressera à ses racines 😉

  2. Je vais te rassurer tout de suite. Je suis parfaitement bilingue et je n'ai commencé à apprendre l'italien que vers 8 ans je crois. Mon père ne voulait pas que nous mélangions les deux langues et surtout, il parlait pas mal de patois de son village, je crois qu'il préférait que nous l'apprenions correctement. L'important est de leur faire entendre la langue, car même si je ne le parlais pas, je l'entendais puisqu'il parlait toujours en italien avec ses frères. Le jour où j'ai commencé à apprendre, j'ai eu beaucoup de facilités.
    Je ne parle pas l'italien à la miss. Je lui apprend des mots petits à petits. J'ai préféré faire comme ça parce que dans ma vie de tous les jours j'ai toujours parlé français et que ça ne me semblait pas naturel de lui parler italien. Je crois qu'il vaut mieux faire comme on le sent, ne pas se forcer.
    Par contre, elle a très tôt regardé beaucoup de dessins animés en italien et je pense qu'elle a bien retenu le côté chantant de la langue, les accents toniques etc. car elle répète toujours parfaitement. J'aurais aimé commencé à lui apprendre la langue plus tôt, mais elle m'opposait un refus catégorique, du coup je n'ai pas insisté. Et maintenant c'est elle qui est demandeuse, je crois que l'envie lui est venue en allant en vacances en Italie cet été, pour pouvoir comprendre les gens. 😉

    • Le problème avec la langue tunisienne, c'est qu'il y a très peu de médias en tunisien : Les chaines tunisiennes diffusent principalement de la musique, et les infos et dessins animés sont en arabe littéraire la plupart du temps, pas facile donc de l'accoutumer aux sonorités. Mais bon, si tu as appris sur le tard, ça me rassure un peu ^^

  3. Non et j'aurais adoré…quelle chance de pouvoir le faire…

    • Ben oui, je m'en rends d'autant plus compte que nous adorons voyager et je suis une quiche en langues étrangères… C'est pour cela que ça m'attriste autant…

  4. C'est ainsi que j'ai appris l'italien, j'aurais voulu aussi le transmettre mais je n'ai pas non plus réussi…quant à l'homme, il parle marocain comme une vache espagnole…

  5. L'apprentissage du bilinguisme, c'était une de mes spécialités il y a quelques années, comme l'apprentissage précoce. Dans tout ce que j'ai lu, on parle d'un filtre perceptif qui se forme vers 7 ans (pour la perception de l'accent et des sonorités), alors ça n'est pas grave du tout, tu as encore le temps. Je connais la différence entre les différentes variantes de l'arabe, mais je crois que tu pourrais quand même lui mettre les chaines arabes de temps en temps. ça lui permettra de diversifier les sons qu'elle entend. Il y a peut-être aussi des DVD avec des dessins animés. Et puis pourquoi ne pas l'apprendre toi aussi ? Ce serait une bonne occasion de demander à ton mari les traductions des mots, et puis ensuite de fixer des jours où vous parlez un peu tunisien (puis complètement) et les autres où vous parlez français. Je crois que tu vas régulièrement en Tunisie et si tes beaux-parents le parlent quotidiennement, c'est une façon d'encourager ton mari et d'accompagner ta fille. Quoi qu'il en soit, tu as encore la possibilité de changer la situation dans les trois ou quatre années à venir 😉

    • En ce qui me concerne, fut un temps je comprenais bien mieux le tunisien qu'aujourd'hui, mais je fais un gros blocage maintenant. Pour ce qui est des dessins animés en arabe, il faudrait que j'en cherche de qualité. Tu vois, je suis étonnée, j'avais lu sur je ne sais quel bouquin que les accents et sonorités étaient acquises bien plus tôt, au moins ça nous laisse 4 ans, ça me rassure !

    • Tout petits, ils enregistrent les sonorités pour les reconnaitre, mais surtout pour reconnaitre celles de leurs proches. Mais pour pouvoir parler, c'est entre 0 et 6 ans que tout se joue (voire même 7 ans). Pas d'inhibition, l'oreille interne pas encore formée, c'est l'âge parfait ;^)

  6. Une seule langue à la maison… j'aurai aimé qu'elle baigne dans 2 langues mais bon ce sera pour plus tard 😉

  7. Chez nous c'est le breton! Enfin surtout à l'école car mes enfants sont scolarisés dans le réseau Diwan! Moi, j'ai fais 3 ans de cours du soir pour être capable de suivre un peu! Ils n'ont commencé à entendre du breton qu'à partir de 3 ans, mais maintenant à 6 ans1/2 et 5 ans, ils sont bilingues!

    • Ah c'est chouette ! L'école fait beaucoup, c'est clair ! Malheureusement, l'école en tunisien, ce n'est pas possible… En Tunisie, l'enseignement est fait en arabe littéraire car les dialectes comme le tunisien, l'algérien, le marocain n'existent qu'à l'oral

  8. Ton article est très intéressant. Je ne pense pas que tout soit fichu, elle est encore petite et a bien le temps de se mettre progressivement à la langue. 🙂

  9. Bonjour,
    Ici on parle chacun sa langue, même si le français reste la langue de référence. Du coup moi ça me permet de comprendre bien mieux la langue de mon conjoint (même si j'avais des bases). Du coup, je ne me sens pas celle qui est exclue puisque je comprends ce qu'il lui dit (oui bébé ne parle pas encore), et quand il introduit de nouveaux mots il me les explique. Je ne sais pas si du coup mon fils mettra plus de temps à parler, alors pour pallier un retard, on s'est mis à la langue des signes.
    Cela dit je pense que les enfants sont vraiment des éponges, et que même en entendant peu, ils apprennent très vite.
    Bonne journée!

  10. Hello,
    Mon mari est américain. Il communique en anglais avec notre puce, tandis que moi, je parle français. Notre fille a aujourd’hui 5 ans et elle semble très bien comprendre les 2 langues. Continue à encourager ton mari. Ce n’est pas trop tard !

  11. […] Yeude : Mixité et bilinguisme […]

Laissez un commentaire