Culture Série télé

Les séries dystopiques

11 juillet 2018

Ça fait vraiment longtemps que je ne vous avais pas parlé séries. Pour autant, ce n’est pas que je n’en regardais pas. Au contraire, Netflix accompagne toujours une grande partie de mes soirées. Mais voilà, j’ai des goûts très très éclectiques, et comme je préfère les présenter par catégories (parce que j’en regarde bien trop pour vous en parler une par une), j’attendais d’en avoir quelques unes sous le coude. Je vais vous présenter quelques séries plus ou moins dystopiques que j’ai pu voir ces deux dernières années, et que j’ai globalement bien aimé. La plupart de ces séries dystopiques sont disponibles sur Netflix, je les ai classées dans l’ordre où je les ai découvertes.

Black Mirror

Quand on parle série dystopique, on ne peut que penser à Black Mirror, tant cette série est culte dans ce style ! D’abord diffusée sur Channel 4 en Grande Bretagne, elle est depuis la saison 3 produite par Netflix. Impossible de la résumer puisque chaque épisode n’ont aucun lien les uns avec les autres (enfin si, on remarque des petits liens si on est attentifs, il y a des clins d’œil). Le casting change à chaque épisode, et on se retrouve dans divers pays et époques. Le seul point commun entre tous, une critique acerbe de notre société et des nouvelles technologies, et un goût prononcé pour le pathos.

Oui parce qu’on ne rit pas devant Black Mirror et il est rare de ressortir d’un épisode complétement indemne. Profond dégoût, déprime, confusion et remise en question sont au programme… Mais pourtant on y retourne !!! La série est très inégale, quelques épisodes sont mauvais mais la plupart sont très bons, tandis que d’autres sont vraiment excellents. Juste un conseil, ne commencez pas la série par l’épisode 1 de la saison 1 qui est vraiment très perturbant.

Black Mirror

 

3%

3% est une série originale Netflix brésilienne. Nous sommes dans un futur plus ou moins lointain où 97% de la population mondiale tente de survivre tant bien que mal avec des ressources très limitées sur le continent, tandis que 3% de la population vit sur l’autre rive en ne manquant de rien. Ils sont choisis au terme d’une sélection nommée le processus.

La série comporte quelques incohérences et facilités dans le scénario. Mais elle est très prenante. Les personnages sont assez inégaux, certains sont même caricaturaux. Mais cela ne concerne pas les personnages principaux qui sont eux plutôt justes, en particulier Rafael. Sinon, j’ai bien aimé la BO avec la musique brésilienne qui tranche vraiment avec l’univers futuriste de la série.

J’ai eu un peu de mal avec le début de la saison 2. Mais globalement, j’ai bien aimé cette série.

3%

 

The 100

J’ai hésité à placer cette série dans cette sélection, parce qu’on est plus sur de la SF. Mais bon, on retrouve certains code de la dystopie. A la suite d’une explosion nucléaire, la terre est devenue inhabitable. Un groupe de survivants a trouvé protection dans une station spatiale, l’arche. Les ressources étant limitées, le moindre délit sur l’arche est puni par la peine de mort, à l’exception des mineurs qui sont emprisonnés en attendant leur procès à leur majorité. Arrivant au bout des ressources, un groupe de 100 délinquants est envoyé sur la terre pour voir si elle est à présent habitable.

Quand j’ai vu le pilote de cette série, j’ai immédiatement accroché. Sauf qu’au fil des épisodes et des saisons, la série s’est beaucoup éloignée de l’univers de départ (aussi bien dans le récit que visuellement), perdant énormément en qualité. Je vous conseille vivement la première saison, un peu moins la seconde et je n’ai pas aimé la troisième.

The 100

The Handmaid’s tale

Cette série est une adaptation d’un roman de Margaret Atwood. C’est la seule qui n’est pas disponible sur Netflix car produite par Hulu. Dans un futur proche, les femmes ont de plus en plus de mal à mettre au monde des enfants. C’est dans ce contexte qu’un parti d’extrême droite parvient à prendre le pouvoir aux états-unis et décide de renommer le pays Gilead. La société est alors complétement bouleversée, les femmes perdent tout droit et sont réparties en 3 catégories : Les épouses, les martas (qui s’occupent de la maison), et les servantes qui servent à la procréation. Les opposants au système sont envoyés aux travaux forcés dans les colonies, des terres grandement polluées où ils meurent à petit feu.

On suit Offred (DeFred), qui se nomme en réalité June, et qui est servante car fertile. Elle a été séparée de son mari et de sa fille pour devenir servante et a pour but de retrouver sa fille.

La série est vraiment dérangeante et dure, mais c’est l’une des meilleures séries que j’ai vues dernièrement.

The Handmaid's Tale

The Rain

Encore une série Netflix, Danoise cette fois-ci ! A l’instar de The 100, je pense qu’on peut plus la qualifier de SF. Ici nous sommes dans un futur très proche. Une pluie contenant un virus très contagieux et mortel s’est abattu sur la terre. Un père met sa femme et ses enfants (Simone une adolescente et Rasmus un enfant), à l’abri dans un bunker appartenant à sa société dans laquelle il travaille. Puis, il s’en va pour trouver un remède à la pluie tueuse. La mère mourra la soir même en tentant de protéger ses enfants, qui de ce fait se retrouvent livrés à eux-mêmes. Ils vivront alors pendant 6 ans reclus, en attendant le retour de leur père. Arrivant à court de vivres, ils décident qu’il est temps de sortir du bunker.

La série est vraiment pleine d’incohérences, et est parfois assez prévisible. Rasmus m’a souvent agacée. Mais cette série est néanmoins pas trop mal avec des passages vraiment très touchants, drôles ou au contraire très difficiles. J’ai bien aimé la BO avec Agnès Obel, Adna ou Empire Of The Sun notamment. Bref, à regarder si on aime le genre !

The Rain

Si je devais ne vous en conseiller qu’une parmi ces séries dystopiques, ce serait assurément The Handmaid’s Tale. J’ai vraiment beaucoup aimé cette série. Black Mirror est aussi très bien, mais plus difficile.

(Visited 33 times, 1 visits today)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.