Maternité

Être mère c’est aussi…

24 octobre 2012
Parce qu’en me relisant, je donne l’impression de vivre dans un monde enchanteur peuplé de licornes et de bisounours, je dois rétablir certaines vérités ! Être mère c’est aussi :
– Ne pas pouvoir s’assoir sur le canapé sans que cela fasse pouet (Merci Sophie la girafe and cie…)
– Supporter les conseils de tout le monde : « Elle a trop chaud », « elle a faim », « elle est fatiguée », « ses ongles sont trop longs », « faudrait que tu fasses quelque chose pour son acné du nourrisson », « elle a froid », « pourquoi tu l’habilles, elle serait mieux en pyjama », « pourquoi tu ne l’habilles pas, elle serait plus jolie avec une petite robe », « les enfants faut les laisser pleurer », « le cododo ça les rassure, tu devrais pas la mettre dans son lit », « dors pas avec ton bébé, tu vas l’étouffer », « Débarrasse toi de ton chat, elle va se coucher sur son visage ou la griffer »… Arghhhhhhhhh !
– Rester coincée devant le juste prix sans la zappette à portée de main pendant que l’on allaite (m’arrive un jour sur deux environ, je souffre toujours autant mais dans le feu de l’action j’oublie toujours de récupérer cette foutue télécommande…)
– Manger très (trop) souvent froid, bébé a faim en général en même temps que vous, si il y a un super désert il attendra ce moment là pour se manifester !
– Péter un plomb à cause du matos de puériculture « Mais mer** comment on attache ce p**ain de cosy ? Et la poussette comment on la déplie ? »
– Abdiquer face au matos de puériculture « Arghhhhhhh !!! Tant pis pour ce lit parapluie à la c**, je le plierais à la maison ». Nouveaux cris de rage et lit balancé en vrac dans la voiture. D’ailleurs, il attend toujours dans l’entrée d’être plié correctement.
– Ne pas pouvoir suivre quoi que ce soit à la TV sans le contrôle du direct
– Essuyer le vomi que l’on a dans les cheveux à 5 heures du mat’
– Craindre de se trouver en rade de Vanish !
– Être morte de honte dans la salle d’attente où tu viens d’arriver parce que bébé vient de faire un gaz si horrible que personne ne peut croire que c’est vraiment le bébé qui l’a produit…
– Enlacer son homme et prendre le risque de se retrouver avec du vomi sur la figure (True story : La bougresse avait vomi sur son épaule et il avait un pull couleur crème…)
– Fondre devant ce petit être qui nous sourit et réaliser qu’on est vraiment heureux dans ce monde enchanteur peuplé de licornes et de bisounours !
(Visited 15 times, 1 visits today)

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply TunisiaMum 24 octobre 2012 at 11 h 59 min

    Yessssssssssss!!! C'est tout à fait çaaaaaa!!!

    (Je rajouterai les coïts interrompus pour cause de subsistance nourricière que nous sommes les seules à pouvoir fournir… ah la la… au bon moment…)

  • Reply debobrico 24 octobre 2012 at 12 h 35 min

    J'adore cet article plein d'humour et surtout les petits conseils de tout le monde… C'est tellement ça!!! Bravo pour ce joli article qui m'a collé un grand sourire!!

  • Reply Apodioxe 24 octobre 2012 at 18 h 14 min

    Je ne connaissais pas ce côté moins enchanteur, j'ai bien ri 🙂

  • Reply Alameresi 24 octobre 2012 at 19 h 58 min

    J'adore, tu es vraiment trop forte ! Le coup du juste prix, ça m'est arrivé aujourd'hui, c'est clairement horrible et j'avoue, j'ai fini par me lever, le plumeau au sein pour choper la zapette…

  • Reply Mam'Zelle A 25 octobre 2012 at 11 h 47 min

    J'adore ! Tellement vrai tout ça !!!

  • Reply suzanne 26 octobre 2012 at 8 h 44 min

    Ahhh, j'ai vécu la m^me chose pour le prout dans la salle d'attente ! lol

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer