Non classé Thaïlande Voyage

Thaïlande – Quand le voyage n’est pas que du bonheur…

13 octobre 2013
Quand on voyage, il y a des journées qui nous marquent particulièrement, un lieu à couper le souffle, une rencontre insolite, une activité extra-ordinaire et puis aussi des journées où tout semblait aller de travers. Après une journée incroyable lors de notre sortie des 4 îles et particulièrement sur la jolie plage de Koh Ngai, la descente a été d’autant plus rude…
Ce jour, je ne t’enverrais pas du rêve (bizarrement, j’ai mis beaucoup de temps à pondre ce billet…), mais bon le voyage c’est aussi ça, cela ne peut pas être que du bonheur. Allé on fait un bon de 5 mois en arrière et me revoilà en Thaïlande, sur l’île de Koh Lanta.
Je me lève de bonne humeur après une excellente nuit, faut dire que j’étais complétement sourde de mon oreille gauche, il me suffisait de me coucher sur la droite pour passer une nuit sans le moindre bruit : L’homme ronfle un peu et Jenna comme tous les bébés fait plein de bruits en tout genre pendant son sommeil, là j’ai juste profité du silence !
Donc après le petit déj, je prends un tuk-tuk en direction de la pharmacie pour soigner mon oreille. Le pharmacien souhaite examiner mon oreille pour vérifier s’il y a infection. C’est le cas, il ne peut rien pour moi sans ordonnance et m’envoie consulter à l’hôpital. Sauf que le van doit passer nous chercher une heure plus tard pour rentrer à Krabi, il me faudra donc consulter là-bas.
Le transfert en van fut un calvaire, nous étions bien trop nombreux par rapport à sa capacité (17 personnes avec bagages dans un van 14 places sans coffre…), le chauffeur était imbuvable, il faisait une chaleur pas possible bref je t’ai déjà raconté… Arrivés à Krabi, il nous dépose à l’agence de voyage, au lieu de l’hôtel, le responsable, lui demande de nous rembarquer pour nous déposer à bon port, sauf que nous oublierons un des sacs devant l’agence… Le chauffeur ramène les garçons à l’agence mais ils vont devoir rentrer à pieds.
Pendant ce temps là, ma belle-sœur et moi récupérons nos chambres au Tharapark View. C’est un hôtel un peu vieillissant à la déco très 90’s mais de bon standing, les chambres sont grandes et confortables (18€ la double, 27€ la triple), il se trouve à environ 1km de la zone touristique de Krabi ville, à côté du parc Thara, idéal pour une fin d’après-midi tranquille avant de se lever à 6 heures pour prendre notre vol pour Bangkok le lendemain. A la réception, on m’informe que les cliniques n’ouvrent qu’après 18 heures et qu’il me faudrait me rendre à l’hôpital publique. J’attends donc le retour de l’homme avant de partir pour l’hôpital, nous laissons Jenna à ma belle-sœur et nous partons en taxi sans la moindre idée de quand nous serons de retour…
Arrivés à l’hôpital, on nous envoie aux urgences, qui nous renvoient au bureau des entrées. L’enregistrement de mon dossier semble poser quelques soucis : Langue française, nom de famille, nom d’épouse, prénom, deuxième prénom, l’agent administratif ne s’en sort pas et doit faire appel à ses collègues !!! Une bonne demi-heure plus tard, mon dossier d’admission est prêt ! Elle m’envoie à un bureau, le bureau de la pédiatrie et la gynécologie… De toute façon je ne vois pas de bureau pour les soucis ORL, alors je me présente à celui indiqué, c’est bien là, en fait il n’y a que 2 médecins pour les consultations et ils s’occupent de tout le monde. La personne qui me reçoit parle bien anglais, mais ne comprends pas que je ne suis puisse pas prendre tous les médicaments à cause de mon allaitement « Vous n’êtes pas enceinte et vous n’avez pas d’allergie, alors où est le problème ? » « breathe feeding… » mais il ne semble pas comprendre et moi j’ai peur ! Il m’annonce une bonne demi-heure d’attente, j’ai faim alors on part à la supérette acheter quelques chips. On revient 20 minutes plus tard et on attend d’être appelés dans cette immense pièce remplie d’une bonne centaine de personnes dont certaines très malades. Il y a la télé, des oiseaux, des chats, des chiens, des insectes géants… Ici c’est le grand bazar, tout le monde interpelle tout le monde, les gens affluent dans tous les sens, mais personne ne s’énerve. En France nous sommes bien plus disciplinés, mais les gens seraient hystériques et à la limite de se foutre sur la tronche. Finalement, plus que les différences d’équipement, c’est finalement les différences de comportements qui me choqueront le plus !
Donc au bout d’une heure d’attente, j’entends « Maria, Maria !!! » et je vois le monsieur qui me fait signe « Madame Maria !!! ». Je ne m’appelle pas Maria mais comme je suis la seule européenne dans la salle d’attente, je finis par me lever !!! Il s’étonne de mon temps de réaction, relis mon dossier, s’excuse et m’appelle Audi, bon on n’y est pas encore tout à fait… « Madame Maria », cette fois c’est le docteur qui m’appelle (décidément…). Après une rapide consultation, j’ai une otite externe, il n’y aucune contre indication par rapport à mon vol du lendemain, mais elle me met sous antibios. Elle a un doute sur la compatibilité des antibios avec l’allaitement alors elle vérifie non pas sur ce bon vieux vidal (ou équivalent Thaïlandais) mais sur son Smartphone rose fluo ( ?! Nouveau choc culturel !!! ). 5 min après être entrée dans le cabinet, je suis sortie. Direction la pharmacie de l’hôpital, on vous prépare tout sur place et c’est bien pratique (et on ne gaspille pas en plus), là encore je serais Madame Maria, et enfin le moment de stress : La caisse !!! Madame Maria, vous nous devez 35 bahts (moins de 10€ consultation et traitement inclus), ouf : Hôpital local mais prix locaux aussi (j’appréhendais les notes de santé salées auxquelles certains touristes on droit parfois…) !
Nous devons encore faire du change et décidons d’aller jusqu’aux banques à pieds. Sur le chemin, nous assistons à un sublime coucher de soleil sur la rivière de Krabi, des paillettes d’or scintillaient à la base des 2 gros rochers symboles de la ville. J’ai envie de pleurer, je n’ai pas mon reflex avec moi, et mon portable n’a plus de batterie… Alors on essaie de le photographier dans notre tête, enfin c’est que l’homme me dit parce que j’ai vraiment les nerfs, c’était l’instant à capter, j’avais tout mon temps et nous étions seuls.
Arrivés au centre-ville, les banques sont fermées, on rentre donc à l’hôtel en moto car on ne trouve pas d’autre taxi. Ma belle-famille et Jenna ont passé nos 3 heures d’absence au parc, les filles ont apprécié le parc et les jeux pour enfants, mon beau-frère et ma belle-soeur l’ombre !!!
On décide de manger au Nong Joke, le meilleur restaurant de Krabi selon la réceptionniste de l’hôtel, c’est pas mal, mais bon on n’a pas un coup de foudre pour le lieu non plus : C’est grand et assez impersonnel : Une grande salle ouverte au rez de chaussée avec vue sur la rue plutôt fréquentée par les locaux, et une grande salle également ouverte avec vue sur le Tharapark au premier étage qui accueille les cars de touristes. A noter, ils réussiront le coup de maître de me faire aimer du poisson pané au Ketchup !!! Je vous laisse avec quelques photos des petits plats du Nong joke (à défaut du joli coucher de soleil sur la rivière, oui je ne décolère pas !!!).

(Visited 86 times, 1 visits today)

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Léona 13 octobre 2013 at 13 h 32 min

    Le coup de l'appareil photo qu'on a pas sur nous au moment M, je connais!! C'est frustrant, car quand on aime la photo, on devient un peu chasseur de moments photogéniques… Et sinon les petits plats mettent l'eau à la bouche! mmh

    • Reply Yeude 13 octobre 2013 at 15 h 00 min

      Oui c'était trop frustrant !!! Les petits plats n'étaient pas mauvais 😉

  • Reply Sophia 13 octobre 2013 at 14 h 16 min

    Je m'attendais à pire, tu devais beaucoup souffrir de ton oreille, non? Ajouté à l'attente, j'imagine que ce devait être dur. Mais ça s'est bien fini finalement?
    Je suis habituée à ces conditions hospitalières, c'est vrai qu'il faut beaucoup de patience, cc'est ce qu'on apprend en Asie.
    Je t'embrasse Yeude, je suis sûre que ton coucher de soleil est encore gravé dans ta mémoire, ça n'a pas de prix! 🙂

    • Reply Yeude 13 octobre 2013 at 15 h 05 min

      Non c'est sur que ce n'était pas grave, mais ça a été une journée de perdue. Je ne souffrais pas mais c'était très gênant, j'avais des lourdeurs dans l'oreille et je n'entendais plus rien du tout de cette oreille, c'est d'ailleurs ce point qui était le plus agaçant, je n'entendais pas les véhicules (et tu sais comme les cyclos sont nombreux en Thaïlande !!!) et pour communiquer avec les locaux c'était horrible, j'ai un anglais plus qu’approximatif, l'accent thaï est à coucher dehors et je n'entendais plus rien !!!

  • Reply Emilie Del 13 octobre 2013 at 16 h 00 min

    Les plats ont l'air délicieux !!!

  • Reply Soma 14 octobre 2013 at 9 h 35 min

    Lors de notre 1er séjour en Thailande, j'ai atterri à Bangkok malade… J'ai fini en consultation ds l'aéroport… soupir…. PLutôt un soucis digestif, mais j'étais mal …

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer