Enquête impossible Maternité

Premier bisou

24 juin 2014
Premier sourire, premier mot, premier pas, premier bisou, la maternité et ses premières fois peuvent parfois être très douces et plaisantes. Je me souviens du bonheur qui a inondé mon cœur de maman, lorsque ma fille m’a pris dans ses bras pour la première fois pour me faire un bisou : L’instant parfait, où peu importe ce qui s’est passé dans la journée, je suis comblée, oui tout était parfait !
Enfin ce qui est étrange, c’est que si l’on laisse les sentiments de côté, cet instant n’avait rien de parfait : L’étreinte d’un enfant d’un an n’a rien de doux, c’est plutôt brut de décoffrage. Dis Adieu à ta coupe de cheveux, tes fringues repassées, ton teint de pêche et tes boucles d’oreilles, une tornade d’amour va s’abattre sur toi, arrachant tout sur son passage ! Et le bisou n’en parlons même pas, un espèce de truc dégoulinant et tiède, que même en réfléchissant bien, tu ne vois pas comment une si petite bouche peut contenir autant de salive, et pour peu que tu ais un enfant enragé d’amour, il te mordra la joue au passage (parce qu’à un an la morsure est une marque d’amour, oui, oui…).
Assurément, je ne laisserais jamais quiconque me baver dessus de la sorte et me maltraiter ainsi et pourtant quand il s’agit de mon enfant, je suis la plus heureuse des mères ! Une partie de mon cuir chevelu s’est fait la malle, ma joue est couverte de salive et de restes de boudoir, mes nénés ont été torpillés de coups de pieds et je suis en plein kiffe. Le pire, c’est que j’en redemande « Mon cœur, viens faire un câlin d’amour à maman ! », mais que m’arrive t’il ?
La comparaison n’est pas flatteuse pour ma descendance mais il y a un peu de ça, la barbichette en moins !
Toute l’équipe d’enquêtes impossible s’est posée sur cet épineux problème, mais le mystère demeure entier. L’amour d’une mère est un sentiment bien complexe, plein de contradiction, nous ne voyons pas d’autre explication…
Cette enquête impossible touche à sa fin, ce document est signé Yeude De La Blogosphère pour Amélie Epicétout Production.
(Visited 18 times, 1 visits today)

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Amélie Epicétout 25 juin 2014 at 15 h 08 min

    Tant qu'il y a de l'amour, tant pis pour la bavouille ^^ Merci pour ton enquête!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer