Cinéma Culture Lecture

50 nuances… d’invraisemblances !

5 mars 2015
Je suis l’inculte qui est passée complétement à côté du phénomène Fifty Shades, je n’ai pas la moindre idée de quand est-ce que le premier tome est sorti, ni les deux suivants d’ailleurs. Bien sûr je voyais fleurir les critiques sur Hellocoton, mais j’ai vraiment su de quoi il retournait quand mes collègues m’ont proposé d’offrir les bouquins à une amie il y a un peu moins d’un an :
-« Je pensais qu’on pourrait lui offrir la trilogie des 50 nuances de Grey, C. a dit que c’était pas mal, mais comme je sais que ce n’est pas ton truc, je voulais ton avis. »
-« Si tu veux, tout le monde parle de ces bouquins, pourquoi ce n’est pas mon truc ? »
-« Ben c’est une love story cucul sur fond de SM, du porno pour ménagère de moins de 50 ans pour résumer. Tu pourrais aller les acheter stp ? »
-« Ah oui, tout un programme, tu me fais rêver là ! Je suppose qu’aucun de vous ne veut se dévouer pour aller à la Fnac ? »
-« Ben nous on est des mecs, c’est la honte ! » (Parce que moi c’est pas la honte ?! Ah ben non, ménagère de moins de 50 ans, je suis dans la cible)
J’ouvre le tome 1, histoire de voir pourquoi tout ce tapage et je commence à lire, sait-on jamais, si cela a été un tel succès, ça ne peut pas être si mauvais que la description de mon pote… Oh mince, c’est horrible, le style est épouvantable, mais surtout c’est niais et il ne se passe rien. Les deux protagonistes se rencontrent et se tournent autour; mais elle est insupportable avec ses réflexions et surtout excessivement immature… Les pages défilent à une lenteur incroyable, j’abdique à ce que je pense être le premier tiers du livre… C’est bon, je me suis déjà tapé tous les Twilight, j’ai eu ma dose de souffrance « il est trop beau, je l’aime, son corps est parfait, il est riche, il a une coupe de cheveux de folie et une grosse voiture puissante ! »
Lors de la remise du cadeau empoissonné j’admets qu’on s’est tapé une sacrée barre de rire en lisant le contrat liant le dominant à sa soumise, oui on est cons… Et puis cela aurait été dommage de rester incultes.
J’aurais pu en rester là avec cette saga si je n’avais pas éprouvé le besoin d’une sortie entre filles il y a deux semaines :
-« Salut, je me demandais si ça te disait qu’on aille au ciné un de ces 4, je n’y suis pas allée depuis Maléfique ! »
-« On y va lundi justement avec V. et des collègues de boulot ! Par contre c’est 50 nuances de Grey »
-« Bon je vais mettre mes principes de côté, j’ai vraiment besoin de sortir, tu ne m’en voudras pas trop si je passe la séance à ricaner et faire des sarcasmes ? »
-« Moi non, mais tiens-toi, j’ai des collègues qui sont très très fans ! »
-« Chouette ça va être sympas ! A lundi alors ! »
Ben mince, je vais aller voir ça, en plus avec des fans, j’ignore si je vais survivre à cette soirée… Mais la perspective de glousser avec mes copines en mangeant un seau de pop-corn parvient à me donner un peu d’enthousiasme !
masque 50 nuances de Grey

50 nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson

 

Finalement, je suis plutôt agréablement surprise du film. Ne nous méprenons pas, c’est un navet, mais rien à voir avec le supplice que le livre m’avait infligé. Déjà, la bande originale est géniale, vraiment ! Je ne suis pas branchée musique pourtant, parce que ça me fait plus souvent de mal que de bien (si tu te demandes pourquoi, écoutes Game Over de Maître Gims et Vitaa, tu ne peux que être agressé !), mais mes fragiles oreilles n’ont pas été maltraitées pendant ce film, au contraire ! Ensuite, si la mise en scène n’est pas toujours réussie, certains plans sont néanmoins vraiment superbes visuellement : La ville de Seattle et ses nuances de gris, ou les ballades en hélico et planeur. Certains passages sont drôles, comme la négociation du contrat. Et surtout j’ai apprécié qu’Anastasia soit bien moins cucul que dans le livre. Voilà pour les points positifs.
Mais bordel pour le reste, au secours !!! C’est quoi ces fringues qu’elle porte ? C’est quoi cette frange (c’est pas possible ma chéwie !) ? Comment se fait-il qu’elle ne se soit pas tirée en courant en voyant la chambre rouge ? Pourquoi il retire son tee-shirt dans la chambre d’hôtel comme ça sans raison ? Pourquoi elle a une coupe à la Tina Turner alors qu’il lui a juste roulé un patin dans l’ascenseur ? Tous les SM ont-ils tous eu des enfances difficiles ? Je suis la seule à trouver à Christian Grey des ressemblances avec Dexter ? Comment j’ai pu croire que j’avais lu un tiers du livre alors que j’avais abdiqué après la séance photo ? Mais surtout, pourquoi j’ai payé 11€ pour revoir Twilight ?!
Il est beau, riche, inaccessible et a un terrible secret, comme Twilight ! Elle est banale, mal habillée, mais il ne peut lui résister, comme Twilight ! Il la repousse mais ne peut s’empêcher de revenir vers elle, comme Twilight ! Elle manque de se faire reverser (par un vélo, non mais lol ! Assurément la scène la plus ridicule du film !), comme Twilight ! Son meilleur ami est amoureux d’elle, d’ailleurs tous les hommes sont amoureux d’elle, comme Twilight ! Le héros a été adopté par un médecin, comme Twilight ! Il va dans la forêt pour lui raconter ses secrets, comme Twilight ! Et c’est comme ça tout le long… Je sais qu’à l’origine de la trilogie, il y avait une fan fiction inspirée de Twilight, mais franchement, quand on décide de produire une œuvre originale, il faut être original !
Personnellement, la fin est la seule chose que j’ai trouvé de logique dans le film, elle se tire et elle a raison ! C’est un peu extrême de commencer sa vie sexuelle par du SM, faut en vouloir ! Surtout que la scène finale relève plus de la violence conjugale que d’autre chose… Mais bon, je n’y connais rien en SM…

50 nuances plus sombres – E.L. James

Après ça il y a deux autres tomes, et je me demande comment il est possible qu’elle y retourne cette idiote ! Alors j’ai cherché un pdf du second tome (oui je sais je vous avais dit que je ne téléchargeais plus rien, mais comme elle a tout pompé à Twilight, j’ai pas de remords)… Et bon sang, qu’est ce que j’ai souffert… Déjà, premier choc, Ana a des soucis de schizophrénie, il faudrait qu’elle consulte le psy a Christian, c’est pas normal d’avoir des personnes dans sa tête mademoiselle Steele ! Les intrigues sont nazes, l’auteur auraient eu mieux fait de continuer à pomper sur Twilight. L’action se déroule sur moins de 2 semaines et il s’en passe des choses en deux semaines, trop de choses, tant de choses que c’est complétement irréaliste, je pense que l’auteure n’a pas la moindre idée de ce qu’il est possible de faire en 24 heures… Prenons par exemple la journée du dimanche après leurs retrouvailles, ils se lèvent à 10 heures 15, elle voit sa gynéco, ils se douchent, achètent une voiture, partent à la marina, mangent au resto et finissent le déjeuner à 14h, ils sortent le catamaran, s’arrêtent dans une crique pour secouer le catamaran, rentrent chez eux, s’engueulent, font une partie de billard et plus si affinités, prennent un bain et Ana s’endort à 22h30 !!! Pfffiouuu, tout ça dans une ville comme Seattle (+ de 650 000 habitants ) !!! Really ?!!!
Il se passe trop de choses pour que l’histoire soit crédible mais en même temps qu’est ce que c’est ennuyeux… Trop de répétitions, c’est insupportable, les mêmes dialogues qui reviennent sans cesse, tant de pages auraient pu être évitées… Et le sexe, trop de sexe, à tel point que ça me dégoute. Là encore des répétitions dans le texte, mais ce n’est pas le seul soucis. C’est cru, vulgaire, brutal, se faire pilonner (je reprends les termes du livre) n’est absolument pas une perspective qui fait rêver, il n’y a aucune sensualité, aucune finesse. Pour résumer, leur relation, je ne la trouve pas extraordinaire, je la trouve glauque.
D’ailleurs, voilà encore une invraisemblance que je voulais noter, combien de fois ai-je entendu que les personnes ne souhaitant pas lire Fifty Shades étaient des coincées et celles n’ayant pas apprécié les scènes de cul, des frigides ! Mais WTF ?! Je n’arrive pas à comprendre que parce que l’on se fiche de la sexualité des gens, ou que ce genre de sexualité ne nous envoie pas du rêve, on puisse porter des jugements.
J’ai finalement fini péniblement le tome 2, cinquante nuances plus sombres, je me suis posé la question du tome 3 et j’ai finalement choisi de lire les 3 derniers chapitres. Cela a été un choix judicieux puisque malheureusement, les dialogues sont toujours les mêmes, le style toujours aussi mauvais et au moins je sais comment cela se termine !
Invraisemblable, cette saga l’est assurément, ce qui l’est encore plus, c’est tout le tapage autour de celle-ci… C’est mal écrit, cucul et les rebondissements sont grotesques, comment cela a pu avoir un succès pareil ? J’ai détesté les livres, du moins ce que j’en ai lu, et j’ai trouvé le film vraiment très moyen ! Promis, ma prochaine revue de livre sera plus positive, puisque j’ai lu un bon tiers de ce livre et je suis charmée par la qualité de ce roman, j’ai hâte de vous en parler.

Retrouvons-nous sur :

 

 

(Visited 31 times, 1 visits today)

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Elodie 5 mars 2015 at 23 h 37 min

    Coucou Yeude, j'ai bien ri en visionnant le film mais encore + en te lisant 🙂

  • Reply Homeos tasie 6 mars 2015 at 20 h 08 min

    Comme toi … je suis passée à coté … je n'ai ni lu, ni vu et c'est bien ici ^^ Je reste dans le clan des filles frigides 😛

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer