Non classé

Vous prendrez bien un dessert ?

21 septembre 2015

J’avais vraiment bien aimé le premier roman de Sophie Henrionnet « Drôle de karma« , son gaieté et sa folie, alors quand j’ai appris qu’elle publiait son second roman, il a immédiatement rejoint ma pile à lire. On m’avait prévenu, le style de ce roman serait assez différent du premier, moins léger, plus acide, mais peu importe, je suis ouverte et pas forcément attaché à un style littéraire en particulier, d’ailleurs en général, je préfère les histoires un peu sombres.

Paul, Charles, Nicolas, Louise, Eléonore, Jeanne et les autres
appartiennent à une même famille. Réunis dans un chalet pour fêter à la
fois Noël et l’anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à
tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d’une soirée,
coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles,
guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu’à ce que les vieux
démons, les secrets et les cadavres dans le placard fassent irruption.

Un
roman à la Festen, à la fois cruel, acide et drôle.Vous prendrez bien
un dessert ? est le deuxième roman de Sophie Henrionnet. Dans une autre
vie elle a également été chirurgien-dentiste. 

Ah les réunions de famille, tableau idéal pour les drames en tout genre et de bonnes prises de becs, ça devrait me plaire !

Je savais que le livre était court, alors j’ai pris le temps de le savourer, ne lisant que rarement plus de deux chapitres à la suite. La plume de Sophie est vraiment très agréable, mais ce qui est vraiment super intéressant dans ce livre c’est les différences de style en fonction du point de vue du protagoniste du chapitre. Dans ce livre, un chapitre équivaut au point de vue d’un personnage : De Paul âgé de 8 ans jusqu’à Louis 90 ans. Le ton est vraiment très juste et le style différent en fonction des personnages, l’enfance, la surmenée, le beauf, la bimbo… C’est une vraie réussite, la palette de personnages est variée, avec une palette tout aussi variées de névroses et pourtant, on ne s’y perd jamais .

On réalise vite que la plupart des membres de cette famille ne sont pas spécialement heureux de se retrouver, faut dire que certains d’entre eux trainent de sacrées casseroles et faux-semblants : Certains sont détestables, d’autres bien moins crédules qu’ils n’y paraissent et d’autres vraiment meurtris par la vie. Et puis, il y a cette fin avec son lot de révélations, certaines prévisibles, pour les autres se sont de vraies surprises.
J’ai adoré « Vous prendrez bien un dessert ? », c’est drôle, triste, émouvant, acide, complexe, simple, décalé et pourtant c’est la vie ! Si je devais lui trouver un défaut, c’est que c’est trop court, j’en aurais bien repris du dessert !!!

Retrouvons-nous sur :

(Visited 20 times, 1 visits today)

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Bertille 21 septembre 2015 at 6 h 14 min

    Par le titre et le fonctionnement du récit, ça me fait penser à "Pièce montée" de Blandine Le Caillet (plus sure du nom…) où c'est le même principe mais à un mariage. J'avais bien aimé d'ailleurs.
    Je le note dans mes idées de lectures !

  • Reply Anonyme 30 septembre 2015 at 10 h 49 min

    Coucou,
    Tu as fait une belle analyse de ce bouquin. Ça me donne vraiment envie de le lire.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer