Culture Lecture

The generations tome 3 : Alone – Scott Sigler

19 mars 2018
the generation Alone Scott Sigler

Il y a 2 ans, je lisais « Alive« , le premier tome de la saga « The Generations » de Scott Sigler. J’avais adoré ce livre, tout comme le tome 2, « Alight« , que j’ai lu l’année dernière. J’attendais donc de pied ferme, « Alone », le tome 3, qui vient clôturer la série « The Generations ». Mais, il est sorti en Juin, et j’avais d’autres lectures en cours. Aussi, j’ai bien moins de temps à accorder à la lecture ces derniers mois, du coup je ne l’ai attaqué qu’en Novembre !

the generation Alone Scott Sigler

 

« Alone » de Scott sigler aux éditions Lumen

 

Voici venue l’heure de combattre le mal !

 

« Aujourd’hui, nous ne sommes ni des Albonden, ni des hommes. Nous sommes le peuple d’Omeyocan et nous nous battrons ensemble jusqu’au bout. »

 

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. A commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre.

 

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

 

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

 

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.

Alone Resumé

Contrairement au 2nd tome, « Alone » débute directement dans l’action, avec bien moins de flashbacks. J’ai lu le tome 2 un an plus tôt, du coup, j’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’univers d’Omeyocan. Franchement, je vous conseille vraiment d’enchainer les 3 romans. Je me suis souvent sentie perdue et je ne vais pas vous mentir, le début du roman ne m’a pas vraiment emballée. Malgré l’action plus que présente, je me suis souvent ennuyée… A l’instar du tome 2, le livre comporte de nombreuses descriptions. De manière générale, je n’aime pas les livres trop riches en descriptions, sans doute un traumatisme du à la lecture de Madame Bovary (j’ai détesté ce roman). Bien souvent, l’action me semblait meubler, histoire de ne pas révéler ce que nous attendions tous, les réponses !!! Je pense vraiment que le début de ce roman aurait pu être allégé, il aurait gagné en qualité. J’ai lâché à la moitié du bouquin, abandonnant ma lecture plus d’un mois.

Et puis, je me suis forcée à la reprendre, parce que je voulais savoir comment cela allait finir ! Et cette fois je ne me suis plus arrêtée ! Enfin les actions prenaient un sens et les réponses arrivaient ! Et quelles réponses, quelle claque ! La seconde moitié de ce roman est juste incroyable : Haletante, addictive, inattendue, un peu décevante, et pourtant tellement parfaite !

Oui j’ai été un peu déçue par la fin de ce livre, parce que ce n’était pas celle que j’attendais, que j’aurais voulu. C’est un paradoxe, parce que je la trouve également parfaite. Là est la force de Scott Sigler, il joue sur les nuances. Là où l’on ne voit que 2 possibilités, lui en voit une 3ème et la surprise n’en est que meilleure ! La fin qu’il nous réserve a de quoi déstabiliser, mais elle est juste brillante !

C’est difficile de parler de cette saga sans spoilers, alors je vais m’arrêter ici !

Le bilan est donc en demi teinte pour « Alone ». J’ai trouvé la première moitié du roman insipide et ennuyeuse, mais la seconde moitié en revanche est absolument géniale !

Quoi qu’il en soit, « The Generations » est vraiment une série littéraire géniale, originale et captivante. Scott Sigler nous surprend toujours, avec des rebondissements que l’on ne voit jamais venir et pourtant toujours crédibles. Malgré un tome 3 moins bon que les deux premiers, je ne peux que vous recommander de lire cette trilogie.

Avis Alone Scott Sigler

 

 

(Visited 74 times, 1 visits today)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer