Culture Série télé

Les séries espagnoles que j’ai aimées

13 août 2018

Ola tout le monde ! Oui, je vous pose un petit mot d’espagnol histoire d’amener le sujet ! Je pense avoir suffisamment parlé de séries sur ce blog pour que vous sachiez maintenant que je suis vraiment une grosse sérievore. J’aime énormément les séries américaines (comme tout le monde ou presque je crois) et les séries britanniques. En revanche, je suis un peu plus frileuse dès qu’il s’agit de séries qui ne sont pas en anglais. Je dois être un poil sectaire ! Le pire étant les séries françaises que je boude complétement, en dehors de rares mini séries humoristiques comme Bref ou Kamelott. Mais ça tombe bien, on ne va pas parler séries françaises, mais bien espagnoles, comme vous l’avez déjà compris

Grâce à Netflix, j’ai découvert quelques séries espagnoles qui valent vraiment le détour ! Déjà, juste pour la langue ! Je ne parle pas du tout espagnol (j’ai fait Allemand LV2… Bon, d’accord, je ne parle pas mieux allemand qu’espagnol… ), mais j’aime beaucoup la musicalité de langue, tout est plus intense en espagnol ! Un peu trop intense d’ailleurs, les acteurs surjouent souvent, mais qu’importe, cela fait partie du charme de ces séries. La mise en scène est aussi parfois un brin kitsch, entre scènes cuculs, testostérone et plans complétement WTF… Mais qu’importe, ces séries espagnoles valent quand vraiment le coup de s’y plonger ! Alors, si tu lis ce billet et que tu n’as jamais regardé une série espagnole, tu n’auras plus d’excuse ! Et puis ainsi, si tu as passé tes vacances sur la péninsules ibérique, ça te replongera un peu dans l’ambiance !

La Casa De Papel

Qui ne connait pas La Casa De Papel ? Un homme, le professeur, a monté un plan incroyable, prévoyant tous les moindres détails, pour réaliser le casse du siècle ! Il dirige une équipe de 8 criminels qu’il fait pénétrer dans la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, à Madrid ! Cette série est devenue en quelques mois un grand classique, mais honnêtement c’est mérité !

J’ai regardé le pilote sans trop de conviction jusqu’à ce que je vois Nairobi dans la dernière scène jubilatoire ! Clairement cette fille est dingue, cette équipe est brillante, et j’adore cette série ! Contrairement à de nombreuses séries qui s’essoufflent, La Casa De Papel ne fait que monter en puissance, nous offrant un épisode final de toute beauté ! Alors oui, il y a des heureux hasards parfois, des facilités, des incohérences, des moments cuculs… Mais on s’en fout, cette série est géniale !

Je regrette toutefois que le créateur ait finalement décidé de faire une 3ème saison alors que la série devait s’arrêter à la fin de la saison 2. j’ai peur qu’elle ne perte beaucoup en qualité par la suite. On verra bien… Sinon, je ne les remercie pas d’avoir remis Bella Ciao à la mode et d’avoir inspiré cette reprise épouvantable à Maitre Gims et ses copains !!!

la casa de papel

 

Las Chicas del Cable

En 1928, le téléphone fait des débuts prometteurs en Espagne. La société du téléphone est en plein essor et recrute chaque jour de nouvelles téléphonistes. Cette série nous raconte le changement de vie de 4 opératrices de téléphone, entre espionnage, émancipation, et quête de réussite.

Question points forts, il est rare que les femmes tiennent le devant de l’affiche, reléguant les hommes au second plan ! Les actrices interprètent brillamment leur rôle et sont absolument superbes. L’intrigue est prenante. Chaque téléphoniste a sa propre histoire, ses propres enjeux, ses propres drames. Mais elles peuvent compter les unes sur les autres pour s’entraider. Ensuite, les décors, les costumes, les maquillages et coiffures sont de toute beauté ! J’aime beaucoup le style des années 20/30. Beaucoup on regretté le côté anachronique de la série, qui superpose une bande son moderne dans des décors des années 20. Pour ma part, ça ne m’a pas du tout dérangée.

Par contre, j’ai aussi souvent entendu qu’il s’agissait du série féministe, traitant de femmes d’action. Je suis beaucoup plus nuancée… Oui les femmes occupent l’écran dans Las Chicas Del Cable, mais franchement, ce n’est pas toujours flatteur ! La saison 2 n’est qu’une succession de mauvaises décisions. Je me suis souvent dit que c’était un mauvais choix, qu’elles allaient avoir des soucis et ce fut le cas !!! Les femmes valent mieux que ça ! Alors oui, elles sont dans l’action, mais elles pourraient aussi réfléchir un peu ! L’action c’est chouette, mais avec un cerveau c’est mieux !

Aussi, je trouve que la série va souvent dans le too much… Un peu comme si les scénaristes voulaient y caser tout ce qui buzz : Violences conjugales, triangle amoureux, polyamour, transidentité, adultère, meurtre etc. Et puis, j’ajouterai aussi, qu’il y a de grosses facilités dans le scenario, comme le premier épisode de la saison 3 qui est juste une vaste blague…

Cette série n’est pas parfaite, mais cela reste un bon divertissement.

las-chicas-del-cable

 

L’espionne de Tanger

L’espionne de Tanger est une série adaptée du roman de Maria Duenas du même nom. Sira quitte son fiancé, son poste de couturière et l’Espagne pour suivre son amant au Maroc. Mais les choses ne se passent pas vraiment comme elle l’aurait voulu… L’Espagne entrant en guerre civile, elle n’a d’autre choix que de rester au Maroc et de se débrouiller pour assurer sa survie. Cela la conduira, de fil en aiguilles, dans des aventures qu’elle n’aurait jamais imaginé vivre.

Malgré une mise en scène parfois ultra kitsch (les plans penchés, c’est une horreur !), et un jeu d’acteur assez inégal, cette série est vraiment très bien ! On suit Sira dans ses aventures incroyables et on la voit évoluer au fil des années. Les costumes, en particulier à la fin de la série, sont superbes. Les paysages aussi sont incroyablement beaux, en particulier au Maroc. Surtout, on apprend beaucoup sur l’Espagne franciste. C’est un aspect que j’ai beaucoup aimé, parce que c’est une partie de l’histoire que je connais assez peu. J’ai vraiment beaucoup aimé cette série, qui n’est pas parfaite, mais néanmoins très bonne. J’étais complétement passionnée par l’histoire. Franchement, cette série gagne a être plus connue.

Par contre, la fin de la série n’en est pas une. C’est normal, puisque le roman s’achève en laissant au lecteur le loisir de choisir la fin qui lui convient le mieux. La série ne fait que respecter l’œuvre originale. Mais c’est un parti pris que je déteste ! J’aime quand il y a une fin, même si ce n’est pas celle que j’ai espéré. Autre bémol lié également au roman, ou plutôt à sa traduction en français, c’est le titre ! Je trouve le titre espagnol, « El Tiempo entre costuras » (le temps entre les coutures traduction un peu hasardeuse by Google) bien meilleur. Parce qu’il est bien plus question de couture et de temps qui passe, que d’espionne à Tanger.

l'espionne de tanger série espagnole

 

Un, Dos, Tres

Ils sont talentueux et intègrent une école des arts de la scène à Madrid pour devenir des professionnels du spectacle. Mais la vie n’est pas de tout repos dans l’école Carmen Arranz, entre les entrainements intenses, le règlement très strict, les rivalités, les amitiés et les amours. On suit le quotidien mouvementé de Lola, Roberto, Pedro, Sylvia et Ingrid, et de leurs professeurs Juan, Adela et les autres…

Au début, ce n’était qu’une farce, parce que 3 séries à présenter, c’est un peu léger. Et puis en y réfléchissant, « Un, Dos, Tres » a bien sa place dans ce billet !

On est d’accord, les intrigues sont nulles, le jeu d’acteur est très discutable ( et le doublage en VF n’arrange rien ), et les costumes sont à chier ( ou alors je ne comprends rien à la mode en Espagne au début des années 2000, ce qui n’est pas à exclure non plus…). Mais en ce qui me concerne, je plaide coupable, je pense avoir vu tous les épisodes… Pour ma défense, M6, puis W9, puis 6ter ont diffusé la série plusieurs fois, elle est ainsi diffusée pendant plus de 10 ans ! Difficile de ne pas avoir vu au moins un épisode. Ok,rien ne me forçait à regarder les autres !!!

Qu’on le veuille ou pas, cette série est cultissime et a marqué le paysage télévisuel des années 2000. Pour en juger, il n’y a qu’à voir la popularité de Miguel Angel Munos à Dance avec les Stars 10 ans après l’arrêt de la série ! Aussi, je suis sûre que je ne suis pas la seule à dire « Tu fais ton Roberto », quand quelqu’un a son col de chemise levé !!! Bref, je ne vous la conseille pas, mais je plaide coupable, c’est une série espagnole que j’ai aimée !

un-dos-tres-série espagnole

 

Elite

(Edit du 02/11/2018 : J’ai longuement hésité à consacrer un billet complet sur Elite. Mais je suis dit que cette série avait toute sa place dans ce billet qui n’est pas si vieux, j’ai donc finalement choisi de l’intégrer ici)

Elite est la série Netflix star de cet automne 2018 ! Dès les premières minutes de la série, on apprend qu’il est question d’un meurtre. C’est l’enquête sur ce meurtre qui nous permet d’apprendre ce qu’il s’est passé depuis l’arrivée de 3 lycéens, Samuel, Nadia et Christian, dans un lycée hyper select, suite à l’effondrement de leur ancien lycée. Dans leur grande majorité, les élèves du lycée ne sont pas ravis de l’arrivée de ces nouveaux élèves défavorisés et vont leur mener la vie dure. Racisme, harcèlement, humiliation et lutte des classes deviendra alors leur quotidien.

Bon, soyons honnête, ce n’est pas la série du siècle ! Mais qu’est ce que c’est efficace !!! A près de 35 ans, on peut dire que les histoires de lycéens ne sont plus trop mon truc, et pourtant, j’ai enchainé les 8 épisodes en 2 jours ! Les personnages sont très bien construits et bien interprétés. On retrouve 3 acteurs de La Casa De Papel, mais les personnages sont suffisamment différents pour qu’il n’y ait pas un goût de déjà vu.

Attention, c’est tout de même assez trash, ce n’est pas une série que je conseille pour les adolescents, mais plutôt pour les jeunes adultes. Comme toujours avec les séries espagnoles, on peut déplorer une mise en scène parfois ultra kitsch, mais bon, ça fait aussi le charme de ces séries ! Le seul point négatif, c’est qu’à trop vouloir aborder des sujets de société (polyamour, homosexualité, drogue, sida, lutte des classes, islam, triangle amoureux…), la série se perd un peu. Il y a un sentiment de trop et en même temps de pas assez. De nombreux sujets sont abordés, mais du coup survolés. J’avais d’ailleurs relevé ce même problème avec Las Chica Del Cable.

Malgré ses quelques petits défauts, Elite est une série vraiment addictive que je vous conseille vraiment.

Elite Netflix

Et vous, quelles sont les séries espagnoles que vous avez aimées ? Avez-vous vu les séries dont je vous ai parlé ?

Retrouvons-nous sur :

Facebook . Twitter . InstagramPinterest

Et si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest !
Les séries espagnoles que je préfère
(Visited 57 times, 1 visits today)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer