Cinéma Culture

On a vu : Aladdin

21 juin 2019

Disney et moi, c’est une grande histoire d’amour, en particulier les classiques de mon enfance : La Belle et la Bête évidement, mais aussi La Petite Sirène et Aladdin. Je l’avais dit, jusqu’à maintenant, les live action des classiques Disney ne m’avaient pas convaincue à l’exception de La Belle et la Bête et de Peter et Eliott le Dragon… Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en ce qui concerne Aladdin. D’un côté j’étais super curieuse, d’un autre plusieurs point ne m’emballaient pas plus que ça… D’abord je ne suis pas fan de Guy Ritchie, le réalisateur de ce film. Ensuite, les premières images du teaser ne m’avaient pas forcément convaincue, en particulier Will Smith le génie bleu. Finalement, c’est Lily J qui m’a décidé à aller le voir car elle en avait très envie.

Aladdin de Guy Ritchie

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Des personnages en demi-teinte

Si il y a un point sur lequel le film est très inégal, c’est clairement ces personnages ! Certains sont excellents, d’autres beaucoup moins… Commençons par les bons élèves. D’abord, il y a Will smith ! Alors oui, quand il est en mode génie bleu, c’est vraiment moche, mais heureusement, ça ne dure pas. Will Smith est un vrai showman et il assure vraiment dans le rôle du génie. Ses reprises de Nuit d’Arabie, Je suis ton meilleur ami, et surtout Prince Ali sont excellentes. Il a vraiment ajouté sa touche et c’est clairement une belle plus-value pour le film. le rôle du génie a été bien étoffé et c’est vraiment une plus-value par rapport au dessin animé.

Mena Massoud est pas trop mal dans son rôle d’Aladdin. Il a l’allure, le visage et cette naïveté qui convenaient parfaitement au rôle. Enfin, j’ai adoré Nasim Pedrad dans le rôle de Dalia, j’y reviendrai, mais son personnage est vraiment une plus-value au film.

En revanche, je n’ai été que moyennement convaincue par Naomi Scott. Elle est magnifique, mais hélas, cela ne suffit pas pour être une bonne Jasmine, son jeu d’actrice n’était vraiment pas suffisent. Par contre, pour avoir écouté « Speechless » en version originale, elle chante vraiment bien ! Marwan Kenzari qui joue Jafar est clairement l’acteur qui m’a le plus déçue. Trop beau, trop jeune, pas assez charismatique, pas assez méchant, pas assez crédible… A mon sens, c’est vraiment une erreur de casting… Enfin, ma plus grosse déception est Iago. J’adore cet horrible volatile dans la version de 1992, il est tellement drôle. Ici il ne sert à rien ou presque…

Des nouvelles scènes peu convaincantes

Plus long que la version de 1992, le live movie comporte quelques scènes supplémentaires. Une des scènes ajoutées à la fin du film concerne Iago. Et ils auraient mieux fait de s’en passer ! Au mieux, cette scène est juste moche, au pire, elle fera peur aux plus jeunes.

Alors, je ne vais pas me faire des amis, mais je n’ai pas vraiment adhéré aux scènes d’émancipation de Jasmine… Ok, la chanson est bonne, mais ça ne m’a pas emportée. En fait, j’ai eu la sensatio qu’elle sortait de nulle part, limite qu’il fallait la placer, alors on l’a mise là ! J’ai par la suite vu la revue de Regelegorila, qui trouve assez malvenu le fait de parler d’émancipation alors que ce sera un homme qui aura le pouvoir de décider ce qu’il adviendra, et je suis assez d’accord avec lui en ce qui concerne cette analyse. Par contre, j’ai bien aimé la fin du film, je ne vais pas spoiler, mais il y a une différence notable avec le film de 1992.

En revanche, j’ai bien aimé les nouvelles scènes avec Dalia. Elles permettent d’accorder plus d’importance à qui est Jasmine, et surtout apportent une humanité au génie.

Un esthétisme contrasté

Je ne crains pas les couleurs, j’ai donc adoré les costumes et décors du film. je les ai trouvés absolument magnifiques. Oui c’est Kitsch parfois, mais je trouve cela cohérent avec l’ambiance du film. La scène de Prince Ali est vraiment sublime, j’ai adoré le côté Bollywood.

Mais l’esthétisme du film est parfois vraiment gâché par des effets spéciaux vraiment pas fameux : le génie bleu est dégueulasse, les incrustations sont grossières lors des vols en tapis, la ville d’Agrabah est terriblement fake !

Mon avis sur Aladdin

Finalement, même si j’ai de nombreux bémols, j’ai bien aimé Aladdin. Ce n’est pas le film de l’année, et il n’est pas aussi bon que l’original, mais il est vraiment bien ! La magie fonctionne toujours et c’est bien l’essentiel. On a tous les 3 passé un bon moment en famille devant Aladdin. Et vous, avez-vous vu la version 2019 d’Aladdin, l’avez-vous aimée ?

Retrouvons-nous sur :

Facebook . Twitter . InstagramPinterest

Et si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest !
Avis aladdin live movie

 

 

(Visited 141 times, 1 visits today)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer