Bien-être Test Produit

Passer au lavable

11 octobre 2019
Serviettes lavables maman et bébé NatureA

Il y a 5 ans, je me suis questionnée sur ma manière de consommer et surtout sur les déchets induits par cette consommation. Cette réflexion m’a amenée à franchir un grand pas dans la réduction de mes déchets : Je suis passée à la coupe menstruelle. Après environ 2 cycles de rodage, j’étais parfaitement à l’aise et je me suis même demandée comment j’avais pu faire sans jusque là. Oui, mais voilà, au bout d’un an et demi, je ne la supportais plus. Celle qui savait se faire discrète au point que je n’y pensais plus en dehors de mes allers et venues aux toilettes, me gênait soudainement constamment. J’ai un peu persisté, en me disant que cela passerait. Mais peu à peu, la seule pensée de la porter m’est devenue insupportable.

Je l’ai néanmoins gardée, espérant que les mois passants, je serai en mesure de la porter à nouveau. Mais depuis, j’ai entendu parler du syndrome du choc toxique et je n’ai absolument plus envie d’en porter une. Du coup, je ne la conserve que pour la baignade, et le reste du temps, je suis revenue au jetable…

La seule solution pour rester dans une démarche de réduction des déchets, adopter les serviettes hygiéniques, mais j’avais de très nombreux à priori.

Mes craintes quant aux serviettes lavables

J’étais d’abord dubitative quand au confort. N’aurais-je pas la sensation d’être mouillée ? Est-ce bien étanche ? Ensuite, j’avoue que le nettoyage m’angoissait beaucoup. Je ne crains pas de nettoyer le sang. Mais quand il est sec, faut avouer que c’est quand même pénible à faire partir. Je ne tenais pas à avoir des protections tâchées etc. Mais plus je réalisais le nombre de serviettes que j’utilisais tous les mois, plus j’étais convaincue qu’il fallait que je trouve une alternative.

J’en ai alors parlé à la fondatrice de « Maman et Bébé Nature », une boutique en ligne spécialisée dans la vente de couches lavables. En plus des produits pour bébé, elle a également une ligne consacrée à l’hygiène féminine, dont des serviettes hygiéniques lavables. Après quoi elle m’a répondu : « Le mieux, c’est que tu testes ! Je t’envoie un kit et tu verras ce que tu en penses ! ».

Déballage de mes serviettes hygiéniques lavables Maman et bébé nature

J’ai donc reçu à la maison, le tout nouveau kit Essenti’elles, un kit composé de 4 serviettes lavables labellisées Oeko-Tex de tailles et capacités d’absorption différentes :

  • Modèle Mini : 21 x 8.5 cm , composée d’une épaisseur de microfibre et une de bambou
  • Modèle Moyen : 26 x 9 cm composée de deux épaisseurs de microfibre et une de bambou
  • Modèle Large : 30 x 11 cm composée de deux épaisseurs de microfibre et une de bambou
  • Modèle Nuits : 34 x 10 cm composée de trois épaisseurs de microfibre et une de bambou

J’ai également reçu un kit de 3 protèges slips, également certifiés Oeko-Tex, en coton organique, parfaits en fin de règles.

J’avoue qu’en les déballant, j’ai eu un peu peur de l’épaisseur et surtout de l’insert de couleur blanche. Mais maintenant qu’elles sont là, faut que j’essaie !!!

Avant la première utilisation de mes serviettes hygiéniques lavables et de mes protèges-slips, je les ai lavés en machine avec une bonne cuillère à soupe de percarbonate de soude.

Kit serviettes hygiéniques lavables

Mon avis sur les serviettes hygiéniques lavables

Les serviettes hygiéniques lavables absorbent hyper bien et on n’a aucune sensation d’humidité. Elles sont plus épaisses que des serviettes jetables, donc forcément un peu moins confortables, mais ce n’est pas gênant pour les modèles mini et normal. Les modèles larges et nuits sont plus épais, donc on les oublie moins. Mais pour ma part, je ne m’en sers que pour dormir, donc ce n’est pas gênant. Les serviettes ne sont pas collées aux sous-vêtements donc elles bougent un peu à chaque passage aux toilettes. Il faut penser à les replacer comme il faut. Je me suis faite avoir une fois, mais ensuite je n’ai plus eu la moindre fuite ! D’ailleurs, je trouve finalement qu’elles bougent moins que les jetables qui ont tendance à se tordre. Par ailleurs, ce système est bien mieux pour les sous-vêtements car cela évite de les abimer. Dans l’utilisation, je suis vraiment convaincue !

Comment ça se passe pour le lavage ?

Passons à ma plus grande appréhension : Le lavage ! Après chaque changement de serviettes, je rince abondamment la serviette utilisée à l’eau froide. Je l’essore plusieurs fois afin de faire partir tout le sang. Une fois la serviettes vidée, je détache les éventuelles tâches de sang avec de la lessive en savon, je la rince et la met à sécher. Cette première étape, qui dure à peine deux minutes, permet de retirer le sang et d’éviter que celui-ci ne tâche la serviette de façon irrécupérable. Ensuite, je la passe en machine avec les autres serviettes afin de tuer les bactéries. Et franchement, je m’en faisais une montagne, mais les serviettes ressortent de la machine immaculées !

Mais, il n’y a pas des odeurs ?

Je le savais déjà, puisque j’ai utilisé la cup pendant un an et demi, mais je tiens néanmoins à le souligner au cas où cela effraierait certaines : Le sang des règles ne sent pas mauvais ! Alors, il a bien une odeur, c’est une odeur métallique, la même que le sang de n’importe quelle autre partie de notre corps. Pour autant, on est d’accord qu’une serviette jetable ou un tampon usagé sentent très mauvais. Cela est dû à une réaction chimique entre le sang et les produits chimiques qui se trouvent dans la protection jetable. Donc pas de panique, les serviettes lavables ne sentent pas mauvais.

Verdict !

Ce premier envoi m’a permis de voir quel format me correspondait le mieux. J’ai acheté par la suite deux serviettes de format moyen, toujours chez Maman et Bébé Nature, mais cette fois-ci dans une gamme qui n’est pas certifiée Oeko-Tex. Celles-ci ont des puls plus fantaisies, et un insert de couleur grise. Mais pour être honnête, je préfère finalement les inserts blancs, car on voit mieux si l’on a bien retiré tout le sang.

Serviette hygienique lavable

Ce test m’a vraiment convaincue de passer aux serviettes hygiéniques lavables. Pour autant, j’utilise toujours des jetables quand mes serviettes sont en train d’être lavées, car je n’en ai que 6 ce qui n’est pas suffisant pour se passer de serviettes jetables, puisque j’en utilise toujours 4/5 par mois. Si je voulais vraiment être à l’aise au niveau des lavages et me passer de serviettes jetables, je pense qu’il me faudrait au moins 6 serviettes supplémentaires : 2 minis, 3 normales et 1 large.

Mon avis sur les protèges slips lavables

En fin de règles, j’ai testé les protèges slips lavables. Au niveau du confort, ils sont juste parfaits ! Ils sont super doux, ne bougent pas du tout et se font vraiment oublier. Au niveau de l’absorption, c’est vraiment bien, je n’ai pas eu de tâche sur mes sous-vêtements. Là où je suis un peu moins convaincue, c’est sur le détachage qui est un peu plus difficile que sur les serviettes. Avec de l’eau bien froide, du savon de Marseille et un peu d’huile de coude, ça part néanmoins. Ensuite, je les passe à la machine avec du percarbonate de soude pour qu’elles retrouvent leur couleur originelle.

Pour moi qui n’utilise pas des protèges-slips quotidiennement, mais seulement en toute fin de règles, 3 protèges-slips sont amplement suffisants.

Protège slip lavable

Et vous, avez-vous déjà testé les protections intimes lavables ? Est-ce quelque chose qui vous tente ?

Retrouvons-nous sur :

Facebook . Twitter . InstagramPinterest

Et si cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest !

Il te suffit de passer ta souris au dessus de l’image et de cliquer sur le logo Pinterest !
Serviettes hyginéniques lavables avis
(Visited 88 times, 1 visits today)

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Julie 20 octobre 2019 at 21 h 13 min

    Merci pour ton article. Je ne suis pas aussi sérieuse que toi mais j’utilise également les serviettes lavables mais que pour la nuit ou les jours où je ne bosse pas. Le reste du temps, je mets des tampons bio. Cela dit je suis très contente de mes serviettes lavables et ne porterais plus autre chose la nuit maintenant !
    À bientôt !

    • Reply Yeude 21 octobre 2019 at 7 h 59 min

      J’ai la chance de travailler de la maison, ça aide à être sérieuse ! Chaque serviette ou tampon non porté est un déchet en moins. Tous les efforts sont bons à prendre, si toutes les femmes portaient au moins des protections lavables la nuit comme toi, cela réduirait déjà les déchets dus aux protections périodiques d’un quart. A bientôt !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer