Comment rééduquer son périnée après l’accouchement ?

La grossesse et l’accouchement engendrent quelques changements dans le corps de la future maman. C’est surtout les muscles du périnée qui sont les plus touchés. Pour supporter le poids du fœtus et faciliter le processus d’accouchement, le périnée est sujet à quelques relâchements. La rééducation du périnée permet de renforcer cette partie du corps afin d’éviter des problèmes de santé dans le futur. Cet article donne plus d’informations sur la rééducation du périnée.

L’utilité de la rééducation du périnée

Le périnée constitue l’ensemble des muscles autour de la vulve et de l’anus. Ces muscles subissent quelques modifications au moment de la grossesse et de l’accouchement. En effet, le fœtus appuie sur le périnée et les organes abdominaux.

Au cours de l’accouchement, les muscles autour du vagin sont vivement sollicités. Cela peut parfois conduire à une déchirure périnéale. Ce relâchement du périnée est également occasionné par les modifications hormonales qui touchent aussi le périnée et les ligaments de la zone abdomino-pelvienne.

À la suite de l’accouchement, les femmes sont souvent victimes de fuites urinaires. Ce problème est engendré par l’affaiblissement des muscles autour du bassin.

Pour éviter des complications, les femmes sont invitées à renforcer les muscles du périnée. La rééducation périnéale permet d’éviter les problèmes ci-après :

  • Des fuites urinaires : elles sont normales dans les semaines suivant l’accouchement. Mais leurs persistances peuvent conduire à une incontinence urinaire.
  • Une descente des organes dont les conséquences se font ressentir des années après l’accouchement.
  • Une altération des relations sexuelles.

Comme l’organisme de chaque femme est différent, une visite médicale est recommandée avant la rééducation périnéale. Elle se fait dans les 6 à 8 semaines après l’accouchement. Lors de cette visite, le médecin examine la tonicité des muscles du périnée. Cet examen permet de déterminer le type de rééducation périnéale adapté à la maman. Sachant que la pratique de la césarienne ou de l’épisiotomie ne dispense pas la maman d’une rééducation du périnée. Il en est de même pour les femmes qui n’ont pas pu mener à terme leur grossesse.

En général, la rééducation périnéale dure 10 séances à raison de 3 séances par semaine. Une séance dure en moyen 30 à 40 minutes. Mais, la durée de la séance dépend de l’état de votre périnée. Pour cela, le médecin tient compte d’un certain nombre d’éléments :

  • Le déroulement de la grossesse et de l’accouchement : le médecin va demander des détails précis sur l’accouchement par césarienne ou par voie basse, avec ou sans instruments, avec ou sans épisiotomie. Cela permet de déterminer le type de rééducation du périnée adapté à la patiente.
  • L’état du muscle du périnée à la suite de l’accouchement.
  • L’état de santé de la maman : c’est-à-dire de la fréquence des fuites urinaires après l’accouchement et de la fréquence des envies d’uriner.
  • Les constats de la patiente sur son état de santé durant les séances de rééducation périnéale.

Quels sont les différents types de rééducation périnée possible ?

C’est le médecin qui décide de la méthode la rééducation périnéale adaptée à sa patiente. Pour cela, il tient compte de l’état de santé de la maman et du déroulement de sa grossesse et de son accouchement. La maman peut être sujette à :

  • Une sonde vaginale par l’électrostimulation avec sonde ou par biofeedback. Cette pratique se fait généralement si le muscle du périnée a beaucoup travaillé durant la grossesse et l’accouchement. Dans ce cas, le médecin peut proposer un traitement par la méthode passive. Seule la sonde agit pour renforcer le muscle du périnée. La méthode active nécessite une participation de la patiente à l’aide d’exercices de contractions et de relâchement du périnée.
  • De simples exercices physiques.

En outre, de nouvelles techniques de rééducation périnéales peuvent être utilisées par les médecins. Il s’agit de :

  • La méthode De Gasquet ou l’approche posturo-respiratoire. Elle a été inventée en s’inspirant des pratiques de yoga, des arts martiaux, de la danse et de la gymnastique.
  • L’yoga.
  • L’eutonie.
  • La méthode Feldenkrais. Elle a été créée en prenant en compte les sensations kinesthésiques.
  • La gymnastique douce associée à des exercices de respirations et physiques.

Comment se déroule la rééducation du périnée ?

Le médecin commence par demander quelques informations à la patiente pour déterminer le type de rééducation périnéale adaptée et pour planifier la durée de la séance. La séance de rééducation se focalise sur le renforcement des muscles autour du vagin. Pour cela, le médecin va demander à la maman de verrouiller le muscle du bassin au repos et de le verrouiller en faisant des efforts comme tousser ou faire des exercices de tractions.

Pour faciliter la rééducation périnéale, le médecin met à la disposition de la maman des images virtuelles. Celles-ci servent à faciliter les séances de rééducation en permettant à la maman de visualiser les exercices avant la pratique.

Outre la rééducation chez un spécialiste, la patiente est invitée à pratiquer quelques exercices physiques à la maison comme :

  • La natation
  • Le vélo
  • L’escalade
  • Le roller

Quand débuter les séances de rééducation du périnée ?

La rééducation périnée se fait dans les 6 à 8 semaines après l’accouchement. En général, les muscles du périnée récupèrent automatiquement une partie de leurs forces au cours de cette période.

Par ailleurs, les mamans sont invitées à consulter immédiatement leurs médecins si les symptômes ci-après se manifestent avant la date prévue pour la rééducation du périnée :

  • Un dérangement fréquent au niveau du muscle du périnée.
  • Des fuites urinaires fréquentes.

La rééducation du périnée pourra être avancée si la maman a été sujette à un accouchement difficile. Par contre, elle sera retardée en cas de dysfonctionnement hormonal. Il revient au médecin de déterminer le moment exact où la patiente peut commencer la rééducation du périnée.

Quelques exercice pour la rééducation périnéale

La rééducation périnéale est nécessaire à la suite de l’accouchement pour tonifier les muscles autour du vagin. Ces exercices peuvent être pratiqués à la maison à l’instar des exemples suivants :

Le renforcement du muscle du périnée

Cette méthode est assez simple. Il suffit d’aménager un petit espace pour pouvoir s’exercer librement. Voici les étapes de l’exercice :

  • Commencez par vous allonger sur le dos en ayant les jambes pliées et les pieds écartés.
  • Inspirez par le nez en gonflant le ventre et en contractant le périnée. Au moment d’expirer, il faut rentrer votre ventre tout en basculant le bassin en arrière et plaquer les reins au sol.
  • Relâcher vos muscles en inspirant.

Bon à savoir : cet exercice est à faire cinq fois de suite pour accélérer le renforcement du muscle du périnée. Il ne faut pas oublier de faire une pause de quelques secondes entre les exercices.

Le demi-pont

Cet exercice est assez facile, car il s’inspire des pratiques de l’yoga. Pour muscler votre périnée, vous devez suivre les indications ci-après :

  • Allongez-vous sur le dos avec vos bras le long de votre corps et les jambes pliées et les pieds à plat au sol.
  • Pratiquez un exercice d’inspiration normale.
  • Contractez votre périnée tout en soufflant.
  • Serrez les fesses et appuyez sur les pieds tout en basculant le bassin.
  • Décollez vos fesses du sol en soufflant durant environ 10 secondes.
  • Descendez tout doucement au sol en déroulant vos vertèbres un par un.

Bon à savoir : cet exercice est à refaire 10 fois. N’oubliez pas de prendre quelques secondes de pause entre chaque exercice.

La méthode de l’ascenseur

Cette technique est également connue sous le nom de l’exercice de Kegel. Elle consiste à imaginer le périnée comme un ascenseur et de descendre étage par étage. Vous avez le choix entre la méthode de l’ascenseur debout ou allongée.

Dans cet exercice, le périnée prend la forme de 4 étages. À chaque étape, vous descendez d’un étage. La séance se déroule comme suit :

  • Au premier étage : vous devez contracter les muscles du périnée pendant une seconde. Après, il faut faire une pause. Ensuite, il faut relâcher tout doucement les muscles.
  • Au deuxième étage : il faut contracter le périnée pendant deux secondes environ tout en remontant le périnée vers le haut du corps. Puis, relâchez tout doucement les muscles.
  • Au troisième étage : les muscles du périnée doivent être contractés pendant 3 secondes tout en essayant de les remonter un peu plus haut. Ensuite, vous devez relâcher les muscles tout doucement.
  • Au quatrième étage : le même exercice est à refaire pendant 4 secondes tout en essayant de remonter un peu plus haut. À la fin, relâchez tout doucement vos muscles.

Bon à savoir : il ne faut pas oublier de faire une pause à chaque fois que vous montez d’un étage.

Le dos du chat

Cette technique est facile à réaliser. Comme son nom le laisse entendre, il suffit d’imiter la posture d’un chat. Pour cela :

  • Commencez par vous placer à quatre pattes.
  • Ensuite, inspirez par le nez tout en gonflant le ventre.
  • Expirez doucement en arrondissant le dos, en contractant le périnée et en rentrant le ventre. Il est recommandé de rester dans cette position pendant cinq secondes avant de recommencer l’exercice.

Bon à savoir : cet exercice se fait 5 fois de suite avec une pause de quelques secondes entre chaque séance.

La jambe croisée

Cet exercice se pratique en position allongée :

  • Allongez-vous sur le dos, puis il faut fléchir l’une des jambes et croiser l’autre jambe.
  • Inspirez par le nez tout en gonflant le ventre.
  • Expirez en rentrant le ventre et en contractant le périnée tout en relâchant vos muscles.

Bon à savoir : il faut répéter cet exercice cinq fois de suite tout en faisant une pause entre les exercices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *