Diversification mixte : qu’est-ce qu’il faut comprendre ?

diversification mixte

Pour que bébé reste en bonne santé, il ne doit pas consommer des aliments autres que le lait maternel, et ce, jusqu’à ses 6 mois. C’est seulement après qu’il est recommandé de lui donner d’autres nourriture. Vous pouvez pour cela envisager la diversification alimentaire mixte. Voici les détails sur ce sujet !

À quel âge doit-on commencer la diversification mixte ?

Pour réussir la diversification alimentaire, il est important de respecter quelques règles. Il est recommandé d’introduire un nouvel aliment à chaque changement de repas, c’est-à-dire tous les 2 jours environ. En effet, il faut éviter une consommation excessive ou soudaine d’un nouvel aliment afin de ne pas provoquer une intolérance. Il existe différentes façons d’introduire les fruits et légumes : 🥦 🥕

  • Avec un cuiseur vapeur adapté aux bols en silicone
  • En utilisant un babycook
  • En mixant les fruits et légumes avec le robot ménager

Il est également conseillé d’ajouter progressivement le nouvel aliment à l’aliment habituel et non l’inverse pour que votre bébé puisse s’habituer. Pour commencer la diversification mixte, vous pouvez introduire des fruits et légumes cuits (purée). Commencez par ajouter peu à peu des morceaux plus gros pour faire découvrir de nouvelles textures et saveurs à bébé et augmenter petit à petit la quantité de nourriture consommée…

Quelles sont les étapes de la diversification mixte ?

La diversification alimentaire est une étape importante qui permet à l’enfant de découvrir de nouveaux goûts et textures. Cette diversification peut-être réalisée dès les premiers mois, mais il faut savoir que la période idéale pour le faire est entre 4 et 6 mois. Elle doit être progressive.

Commencez par introduire un seul aliment dans son repas : des céréales ou des fruits puis augmentez petit à petit en introduisant davantage de nouveaux produits jusqu’à ce qu’il mange toutes les catégories d’aliments. Pour permettre à bébé de découvrir plus facilement les saveurs, vous pouvez également présenter ses nouvelles textures en commençant par celles qui sont douces :

  • Pomme
  • Carotte

Il est important de ne pas donner trop de produits laitiers au cours du repas, car ils peuvent provoquer des gaz chez le bébé. Vous pouvez utiliser une cuillère à café pour introduire un nouvel aliment afin de limiter le risque d’allergie ou d’intolérances !

La diversification doit être réalisée lorsque votre enfant a atteint sa capacité digestive maximum, c’est-à-dire autour du 7ème mois et la quantité ingérée doit être limitée à 80 ml (soit l’équivalent d’une cuillère à café) par jour.

Quels sont les aliments à introduire en premier ?

Introduire les aliments dans l’alimentation de votre bébé est une étape importante. Il faut y aller progressivement afin que bébé ne s’habitue pas à un nouvel aliment et soit en mesure de le digérer rapidement. Pour commencer, vous pouvez introduire des aliments tels que :

  • La banane
  • La tomate
  • Les haricots verts

Commencez par lui donner une seule cuillère à café de chaque nouvel aliment jusqu’à ce qu’il soit habitué à ces derniers. Une fois qu’il a accepté le nouvel aliment, augmentez sa quantité petit à petit pour arriver jusqu’à ce qu’il mange la totalité du contenu de la cuillère.

Vous pouvez également lui donner le premier repas solide vers l’âge de 6 mois, en alternant entre purée et morceaux. Lorsque votre enfant aura 12 mois, vous pourrez commencer à introduire des fruits et des légumes crus dans son régime alimentaire…

Il faut savoir que certains fruits sont plus difficiles à digérer chez les jeunes enfants qui peuvent avoir tendance à faire des coliques ou avoir des problèmes intestinaux après les avoir mangés.

Comment savoir si mon bébé est prêt pour la diversification mixte ?

La diversification alimentaire est un événement très important dans la vie de votre bébé. 👶 Elle permet de lui faire découvrir une multitude de saveurs et d’aliments, tout en lui faisant profiter des avantages nutritionnels qu’ils procurent. C’est pour cela que la diversification alimentaire est une étape à ne pas prendre à la légère.

Vous devez savoir que le moment de proposer à votre bébé des aliments solides différents est propice à sa croissance et son développement cognitif, mais il faut aussi s’assurer qu’il soit prêt pour cette étape. Dès les premiers mois, le bébé commence à reconnaître les textures et les goûts des aliments solides…

Il peut même commencer à apprécier certains types d’aliments (viande/poisson). Cependant, cette exploration peut être perturbée par la texture du plat servi ou par le format du contenant (bol/assiette). Si votre bébé n’a pas encore essayé un nouveau type d’aliment, il serait peut-être temps d’introduire ce nouvel aliment en petite quantité (quelques cuillères) au cours des repas suivants.

Que faire en cas de refus de certains aliments ?

Chaque enfant est différent et certains réussiront à manger de tout, alors que d’autres auront des difficultés. Pour les premiers, un lait spécifique peut être nécessaire. Pour les seconds, il faudra trouver une alternative pour qu’ils puissent continuer à s’alimenter correctement.

Les problèmes de goût sont courants chez les bébés. La plupart du temps, cela ne concerne que le lait maternel ou le lait infantile premier âge. Si votre enfant refuse certains aliments, il faut consulter un médecin afin qu’il vous oriente vers un pédiatre compétent pour la nutrition de votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *