Reconversion auxiliaire de puériculture : tout comprendre !

Reconversion auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture est un professionnel de la santé qui travaille :

  • dans les services hospitaliers
  • en crèche
  • en maternité
  • à domicile.

Il a pour mission d’aider les parents dans l’éducation et l’alimentation des enfants. Il peut également être amené à travailler dans le secteur médical. Nous allons voir comment faire pour obtenir ce diplôme. Si vous voulez devenir auxiliaire de puériculture, voici ce que vous devez savoir sur la reconversion auxiliaire de puériculture.

Pourquoi avez-vous envisagé une une Reconversion auxiliaire de puériculture ?

J’ai choisi de faire une reconversion auxiliaire de puériculture et suivre une formation d’auxiliaire de puériculture car j’aime les enfants. J’ai aussi fait ce choix pour trouver un travail qui me plaise et être maîtresse à la maison, tout en ayant des revenus fixes. Grâce à cette formation je peux exercer mon métier dans différents lieux :

  • Crèche, école maternelle
  • Centre de loisirs
  • Périscolaire…

Je suis très heureuse et fière d’exercer mon métier au quotidien car il touche le domaine social où l’on aide les personnes et les familles aux problèmes particuliers (handicap physique ou psychique). Si vous voulez devenir un auxiliaire de puériculture, votre mission est d’accueillir et d’accompagner l’enfant au sein d’une famille.

Il y a plusieurs domaines que j’apprécie :

  • La relation avec les parents
  • Le bien-être du bébé
  • Les soins sur lui
  • L’hygiène corporelle
  • L’alimentation (petit pot)

Cela demande beaucoup de patience et une bonne connaissance des besoins des bébés. Parfois on doit rester debout longtemps alors on s’aménage quelques pauses pour se dégourdir les jambes !

Avez-vous eu des difficultés pour suivre la formation d’auxiliaire de puériculture ?

L’auxiliaire de puériculture est une profession qui demande beaucoup de patience et d’amour envers les bébés.

Si vous voulez devenir un auxiliaire de puériculture, il ne suffit pas de savoir faire son travail, il faut aussi être capable d’apporter un réel soutien aux parents.

L’auxiliaire de puériculture doit également avoir le sens du relationnel et la capacité à communiquer avec les parents, mais aussi avec le personnel soignant. En effet, l’auxiliaire de puériculture sera amenée à travailler en collaboration avec différents personnels médicaux et paramédicaux :

  • Pédiatre
  • Sage-femme
  • Infirmier…

Si vous souhaitez exercer ce métier, nous vous conseillons vivement d’opter pour une formation qualifiante. Si vous décidez de faire une reconversion auxiliaire de puériculture, vous devez obtenir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture.

La formation d’auxiliaire de puériculture peut se dérouler en alternance ou en cours du soir. Dans tous les cas, elle comprend des stages pratiques qui permettent au futur professionnel de mettre en application ses connaissances théoriques sur le terrain.

Une fois diplômée, l’auxiliaire de puériculture peut travailler dans différentes structures : crèche collective ou familiale (assistant maternel), service hospitalier (nurserie).

Quelle est votre opinion sur le métier d’auxiliaire de puériculture ?

Su vous voulez devenir un auxiliaire de puériculture, vous devez savoir que l’auxiliaire de puériculture est une personne qui doit avoir un grand cœur. Il faut savoir qu’un enfant reste un être fragile et vulnérable même s’il est dans le ventre de sa maman.

L’auxiliaire de puériculture doit se mettre à l’esprit que chaque geste, chaque parole ou chaque regard peut être important pour un bébé. Ce sont des petits êtres qui ont besoin d’une attention particulière car ils sont très sensibles à tout ce qui se passe autour d’eux.

Lorsqu’un auxiliaire de puériculture travaille avec les enfants, il ne faut pas hésiter à leur faire partager ses propres expériences afin qu’ils se sentent rassurés et écoutés par la suite. Pour réussir dans ce métier, il faut absolument savoir se montrer patient.

Il ne faut pas hésiter à prendre son temps afin que les enfants soient toujours heureux et épanouis durant la journée. En outre, il est nécessaire de posséder une grande disponibilité au niveau du travail car on va rarement chez soi le week-end donc cela peut représenter un inconvénient majeur surtout pour ceux qui ont des familles nombreuses ou des horaires décalés comme moi par exemple !

L’auxiliaire de puériculture travaille auprès :

  • des enfants
  • des nourrissons

Il est un maillon indispensable dans la chaîne du soin et de l’éducation. Cette profession est accessible par le biais de plusieurs voies :

  • La formation initiale
  • Le concours d’entrée pour les écoles d’auxiliaires de puériculture (DEAP) est organisé par le ministère chargé de la santé.
  • Les études se déroulent en trois ans après le bac ou en quatre ans après un CAP petite enfance. Elles comprennent des stages pratiques et théoriques.
  • L’admission à ce concours se fait sur dossier, tests écrits et entretien oral.
  • Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP) permet, après trois années d’expérience professionnelle, une entrée directe en 2e année du concours d’infirmière ou du concours d’entrée en IFSI (institut de formation en soins infirmiers).

Si vous envisagez alors une reconversion auxiliaire de puériculture, vous devez avoir une grande disponibilité afin d’aider les parents dans l’éducation des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *